The Corner : l'hommage à Di Stéfano

Access to the comments Discussion
Par Euronews
The Corner : l'hommage à Di Stéfano

<p>Exceptionnellement, on ne commence pas ce nouveau numéro du Corner avec ce qui se passe au Brésil, mais avec une nouvelle qui bouleverse le monde du football : la mort d’Alfredo Di Stéfano.</p> <p>Il avait fêté ses 88 ans vendredi dernier, 24 heures avant de subir une crise cardiaque.</p> <p>Aussitôt transporté à l’hôpital et plongé dans le coma, il ne s’est pas réveillé.</p> <p>Né à Buenos Aires, mais naturalisé espagnol, Alfredo Di Stéfano a brillé sur les terrains de football de la fin des années 40 au milieu des années 60.</p> <p>Le prolifique attaquant est ensuite devenu entraîneur puis président d’honneur du Real Madrid, d’où ce vibrant hommage que lui a rendu Florentino Pérez.</p> <p>Le président du Real Madrid, Florentino Pérez : “Alfredo Di Stéfano a changé l’histoire de ce club, et il a aussi changé l’histoire du football. Il a contribué à la transformation du Real Madrid afin d’en faire l’une des plus grandes institutions du monde du sport.” </p> <p>Avec le Real, Alfredo Di Stéfano a gagné huit fois le championnat d’Espagne et cinq fois de suite la Coupe d’Europe des clubs champions en marquant à chaque fois en finale. </p> <p>Il a d’ailleurs inscrit 308 buts en 392 matches disputés avec les Madrilènes, où il est resté 11 ans, gagnant au passage deux Ballons d’Or, en 1957 et 1959.</p> <p>En sélection, il a porté les couleurs de l’Argentine, de la Colombie (à une époque où la Fédération n‘était pas reconnue par la <span class="caps">FIFA</span>) puis de l’Espagne, mais il n’a jamais participé au Mondial.</p> <p><strong>Brésil et Allemagne pour une place en finale</strong></p> <p>Plus que cinq jours et on saura enfin qui soulèvera la Coupe du monde. </p> <p>Peut-être le Brésil ou l’Allemagne, qui vont se disputer ce mardi l’un des deux billets qui donnera accès à la finale.</p> <p>Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé, alors quand ce sont deux de vos joueurs majeurs qui sont absents, le vide paraît abyssal.</p> <p>A Belo Horizonte, le Brésil sera privé de Thiago Silva, dont la suspension a été confirmée par la commission de discipline de la <span class="caps">FIFA</span>, et de Neymar, victime d’une fracture d’une vertèbre lombaire.</p> <p>Le défenseur central, habituel capitaine de la Seleçao, devrait être remplacé par Dante.</p> <p>Tandis que Luiz Felipe Scolari devrait opter pour Willian ou Bernard afin de suppléer son attaquant vedette.</p> <p>Côté allemand, Joachim Löw a l’embarras du choix pour composer son onze de départ puisque seul Skhodran Mustafi est forfait. </p> <p>Reste à savoir si le sélectionneur choisira la jeunesse de Mario Götze ou l’expérience de Miroslav Klose afin d‘épauler Thomas Müller, déjà auteur de quatre buts depuis le début du tournoi.</p> <p>La Mannschaft, qui va disputer sa quatrième demi-finale consécutive en Coupe du monde, espère se qualifier pour la huitième finale de son histoire, exactement comme la Seleçao.</p> <p><strong>On parie ?</strong></p> <p><div id="fb-root"></div> <script>(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/en_GB/all.js#xfbml=1"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk'));</script> <div class="fb-post" data-href="https://www.facebook.com/fr.euronews/photos/a.170557516326974.36442.170299423019450/691743530875034/?type=1" data-width="600"><div class="fb-xfbml-parse-ignore"><a href="https://www.facebook.com/fr.euronews/photos/a.170557516326974.36442.170299423019450/691743530875034/?type=1">Post</a> by <a href="https://www.facebook.com/fr.euronews">euronews</a>.</div></div></p> <p>Il n’y a qu’un match ce soir, et donc une seule chance pour que notre pronostic s’avère juste.</p> <p>Quoiqu’il en soit, vous pouvez nous envoyer votre avis sur ce Brésil-Allemagne en utilisant le hashtag TheCornerScores.</p> <p>A la rédaction des sports d’euronews, les opinions sont partagées mais la majorité prédit une victoire 2-1 de la Mannschaft.</p> <p><strong>Bravo au Barça</strong></p> <p>Pour la plupart des joueurs, la Coupe du monde est déjà finie, mais pour certains, c’est le début d’une nouvelle aventure. </p> <p>Beaucoup de ceux qui se sont illustrés au Brésil vont enfiler un nouveau maillot, comme par exemple le gardien du Chili, Claudio Bravo.</p> <p>On l’avait quitté abattu après une séance de tirs aux buts perdue face au Brésil en huitièmes de finale du Mondial.</p> <p>On le retrouve tout sourire avec sa nouvelle tunique, celle du FC Barcelone.</p> <p>Claudio Bravo, qui évoluait à la Real Sociedad, a signé un contrat de quatre ans avec le club catalan.</p> <p>Il espère y être titulaire, même s’il sera en concurrence avec l’Allemand Marc-André Ter Stegen, lui aussi recruté moyennant 12 millions d’euros.</p> <p>Ils vont succéder à Victor Valdes et Jose Manuel Pinto, dont les contrats n’ont pas été renouvelés.</p>