DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mise à jour : les menaces contre Emma Watson étaient un canular

Vous lisez:

Mise à jour : les menaces contre Emma Watson étaient un canular

Taille du texte Aa Aa

Le site internet menaçant de publier des clichés de la star britannique Emma Watson nue et dont le lien est apparu mardi sur le forum 4chan responsable de la divulgation des photos piratées de Jennifer Lawrence, était en réalité un canular.

La nuit de mardi à mercredi, le lien du site EmmaYouAreNext.com (« Emma, tu es la prochaine »), avec un compte à rebours expirant samedi, a brusquement changé de contenu et renvoyait désormais vers Rantic.com, une « agence de webmarketing spécialisée dans les campagnes virales ».

L’image du compte à rebours a été remplacée par le logo de 4chan, barré, portant le massage « #shutdown4chan » (« Faites fermer 4chan »), qui offrait aux internautes la possibilité d’envoyer une lettre à la Maison Blanche appelant à… censurer le forum.

La « campagne pour fermer 4chan » est de nouveau relayée par les média quand un deuxième rebondissement survient.

Considéré par certains spéculateurs comme vengeance d’Hollywood contre les pirates (l’agence revendiquait sur son site être mandatée par les agents des stars), Rantic s’est également révélé être un faux.

L’auteur de ce canular dans le canular serait en effet SocialVEVO, un groupe de spammeurs prolifiques qui capitalisent sur des tendances du web pour obtenir des pages vues.

—————————————————————————————————————————————————

Emma Watson menacée de chantage après sa prise de parole à l'ONU

Malgré le succès du discours sur l‘égalite homme-femme de l’actrice britannique Emma Watson à l’ONU, et les réactions positives qui ont fleuri par milliers sur le Net, la jeune femme se voit menacée de chantage.

Des hackers apparentés au forum 4chan ont lancé un site intitulé “Emma, tu es la prochaine” où ils menacent de divulguer des photos de la star nue. La tentative d’intimidation bien basse est agrémentée d’un compte à rebours avant la supposée révélation.

Ce weekend, l’héroïne de la franchise Harry Potter s‘était exprimée devant des délégués de l’ONU à New York qui soutiennent la campagne HeForShe.

Cette campagne de l’ONU promeut l‘égalité homme-femme à travers le globe, et Emma Watson, en tant qu’ambassadrice de bonne volonté, a tenu un long discours dénonçant les effets négatifs des rôles genrés rigides sur les femmes et les hommes.

“Vous devez vous dire: ‘qui est cette fille qui sort d’un Harry Potter? Qu’est-ce qu’elle fait à l’ONU?’. Je me suis posée la même question. Tout ce que je sais, c’est que ce problème d‘égalité des sexes me concerne et que je veux pouvoir améliorer les choses.”

Emma Watson s’est attaquée à la confusion qui entoure le féminisme :

“On m’a nommée il y a six mois, et depuis que je parle de féminisme, je me rends compte à quel point le mot est devenu impopulaire. Des femmes choisissent de ne pas dire qu’elles le sont. Apparemment, je fais partie de celles qui s’expriment de manière trop virulente et agressive. […] Le féminisme, par définition, c’est croire que les hommes et les femmes doivent être égaux en droits et avoir les mêmes chances. C’est la théorie de l‘égalité politique, économique et sociale des sexes”.

“Je suis Britannique et je pense avoir le droit d‘être payée autant qu’un homme. Je pense avoir le droit de prendre les décisions que je veux en ce qui concerne mon corps. Je pense que les femmes ont le droit de s’engager et de me représenter dans les décisions politiques. Hélas, je peux vous dire qu’il n’y a aucun pays dans le monde où les femmes peuvent espérer avoir ces droits.”

Emma Watson s’est aussi directement adressée aux hommes : “Je voudrais profiter de cette opportunité pour envoyer une invitation formelle aux hommes. Les inégalités sont aussi votre problème.”

Quelques jours auparavant, la star avait condamné la publication de centaines de photos de nues piratées appartenant à des célébrités, dénonçant la violation de leur vie privée et le manque d’empathie des commentaires les accompagnant.