DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Total : un duo pour remplacer Margerie à la tête du groupe

Vous lisez:

Total : un duo pour remplacer Margerie à la tête du groupe

Taille du texte Aa Aa

La mort brutale de Christophe de Margerie est un énorme “coup dur” pour Total. Entré comme simple stagiaire dans l’entreprise en 1974, il avait gravi tous les échelons jusqu’au sommet. Un conseil d’administration exceptionnel s’est tenu le mercredi 22 octobre au siège du géant pétrolier à Paris. Total a finalement rappelé à sa tête Thierry Desmarest, qui avait dirigé l’entreprise de 1995 à 2010. Il sera associé à Patrick Pouyanné, qui devient le directeur général. Christophe de Margerie a disparu sans avoir désigné de dauphin mais il avait promis récemment “Dans la culture Total, ce sera quelqu’un du groupe”. Total est le quatrième groupe pétrolier mondial et la deuxième plus grosse société du CAC 40.

Une double enquête est ouverte, en France et en Russie, après la mort du président-directeur général du groupe français au cours de la nuit du 20 au 21 octobre dans un accident d’avion près de Moscou. A Paris, le parquet a lancé une enquête pour “homicides involontaires” qui est confiée à la Section de recherche de la gendarmerie des transports aériens. Trois experts français sont arrivés sur les lieux du drame. A Moscou, des enquêteurs du Comité intergouvernemental d’aviation ont commencé à se pencher sur les circonstances de l’accident. Les boîtes noires du jet Falcon-50 du patron de l’entreprise pétrolière ont été retrouvées sur l’aéroport de Vnoukovo, d’où l’avion privé s’apprêtait à décoller pour Paris lundi peu avant minuit (22H00 heure française). Une tempête de neige s‘était abattue, la visibilité était réduite à cause du brouillard et l’appareil a heurté un chasse-neige qui se trouvait sur la piste. Les trois membres d‘équipage ont aussi été tués. Selon le comité d’enquête russe, le conducteur de la déneigeuse était ivre, ce que conteste l’avocat de ce dernier. Les autorités évoquent également les mauvaises conditions météorologiques, “une erreur des aiguilleurs du ciel” et “une erreur de pilotage”.

Christophe de Margerie, âgé de 63 ans, était le père de trois enfants. Il était unanimement reconnu pour sa compétence dans l’industrie du pétrole. Le Premier ministre français, Manuel Valls, a déclaré que la France avait perdu “un grand capitaine d’industrie et un patriote”, précisant qu’il avait notamment “préparé l’avenir de Total en l’orientant vers les énergies du futur”. “Big Moustache”, comme il était surnommé, était ferme mais toutefois apprécié pour sa franchise et son humour. Les hommages et réactions des milieux économiques et politiques ont été très nombreux en France comme à l‘étranger.

Voici tout ce qui s’est passé les 21 et 22 octobre: