DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Visa For Music" un tremplin pour la musique

Vous lisez:

"Visa For Music" un tremplin pour la musique

Taille du texte Aa Aa

Première à Rabat pour la foire internationale de musique “Visa For Music”. Un événement pour professionnels de l’industrie de la musique et du disque et notamment ceux venus d’Afrique et du Proche-Orient. Une soixantaine d’exposants étaient là pour présenter leurs musiciens,leurs labels.

Brahim El Mazned est le directeur et fondateur de Visa For Music il organise aussi depuis 10 ans le festival Timitar à Agadir.

Brahim El Mazned : “Ce qu’on oublie souvent, c’est que l’Afrique c’est un milliard d’habitants, une belle dynamique artistique et sur le plan musical un continent extrêmement riche, et je pense qu’il y a moyen de développer ici aussi en Afrique une plateforme intéressante, on est pas obligé de passer à chaque fois par l’Europe ou par les Etats-Unis pour être en contact avec nous-mêmes, avec nos artistes.”

Le groupe “Alle’s Tones” vient du Benin. Il est venu à Rabat pour prendre des contacts internationaux. Le groupe avait déjà eu des propositions mais les aides locales très faibles compliquent les choses à l’heure de se produire à l‘étranger…

Tohossoussi Codjo Samson : “Je reçois chaque année des invitations, et parfois on vous dit, vous prenez des transports internationales en charge, il faut des structures pour financer ça, vous écrivez ça, les gens ne répondent pas favorablement, on tourne en rond parfois et donc c’est ça le plus gros problème que nous avons.

“N3rdistan” emmené par Walid Ben Selim mélange rap afro, électro et éléments rock. Le groupe qui vient de Casablanca a fait connaître dans son pays son son énergique et ses paroles engagées à la fois lucides et optimistes sur l’actualité et le monde arabe.

Visa For Music a organisé des conférences et des speed dating pour que se rencontrent les différents acteurs du monde de la musique et pour ouvrir le marché international aux artistes qui y sont représentés.

Abdi Rashid Jibril, manager venu du Kenya :
“Nous sommes très heureux d‘être ici à “Visa For Music” c’est incroyable aussi d’avoir un marché artistique ici en Afrique du Nord.”

Rania Elias-Khoury, directrice de festival à Jérusalem : “C’est très bien organisé pour qu’on puisse rencontrer tout le monde lors des réunions ou des concerts ou comme maintenant pendant les speed dating.”

Hilde Björkum, directrice de festival en Norvège : “Sur la scène musicale je dirais qu’on a souvent des offres mais il y a encore beaucoup de choses à faire et je crois que le fait d’organiser de telles réunions comme ici, comme cette foire de musique c’est une très bonne idée.”

Peter Hvackof directeur de la programmation Roskilde Festival : “Je sais que le réseau connecté à cet événement “Visa For Music” a de très bonnes connexions avec le Proche-Orient mais aussi avec l’Afrique, c’est l’endroit où il faut être. Pour moi, je dirais que le réseau est intéressant mais je suis là principalement pour les concerts.”

“Mashrou’ Leila” vient de Beyrouth. C’est un des groupes pop rock les plus tendances du monde arabe et il cherche à “Visa For Music” une plus large audience.

Wolfgang Spindler, Euronews : “Le Maroc est géographiquement certainement un endroit propice pour une foire musicale qui propose ainsi une nouvelle plateforme internationale aux musiciens de cette région. Souhaitons lui un bel avenir.”