DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le rêve de Bob Marley, une marque de cannabis à son nom !

Vous lisez:

Le rêve de Bob Marley, une marque de cannabis à son nom !

Taille du texte Aa Aa

C’est une évidence, dans le monde entier, le nom de Bob Marley est associé au reggae et…au cannabis ! Le musicien et chanteur jamaïcain, d’ailleurs, ne s’en cachait absolument pas. Il militait activement pour la légalisation de la consommation de marijuana. “Mon mari, a confié sa veuve, Rita Marley, affirmait que l’herbe était une partie naturelle et positive de la vie”. La famille du roi du reggae n’a donc aucune réticence pour commercialiser une nouvelle marque de cannabis portant le nom de Bob Marley. Elle va s’appeler “Marley Natural”, elle sera “haut de gamme”, promet l’entreprise américaine associée à la famille, elle sera composée de graines d’une variété que le chanteur adorait consommer en Jamaïque.

Bob Marley est mort d’un cancer jeune, à 36 ans. 33 ans après, sa fille aînée, Cedella, témoigne : “Il semble naturel que Papa soit associé à ce produit. Comme il aurait dit : Allons-y pour une bonne journée”. Son fils, Rohan, n’a pas besoin d‘être convaincu : “L’herbe aide à la méditation, assure-t-il, l’herbe donne de meilleures vibrations”. La société Privateer Holdings, basée à Seattle, a passé un accord de licence avec les proches de Marley pour une période de trente ans. En plus de lancer la marque de cannabis, elle doit mettre sur le marché des produits dérivés, comme des crèmes, des lotions, des infusions…“Marley Natural” devrait être distribuée dans un premier temps en Uruguay, où la consommation de marijuana a été légalisée cette année, et aux Pays-Bas qui autorisent la vente dans ses fameux “coffee shops”.

La consommation de cannabis pour des raisons médicales, voire même récréatives, se banalise depuis quelques années. Israël, le Canada et la moitié des Etats américains admettent désormais son usage médical. Le 4 novembre dernier, l’Oregon et l’Alaska ont accepté par référendum que des magasins vendant du cannabis puissent ouvrir. Ils ont suivi l’exemple du Colorado et de l’Etat de Washington qui avaient déjà donné leur feu vert. Autre concession faite par le maire de New York la semaine dernière : Bill de Blasio a annoncé qu’en cas de possession de moins de 25 grammes de cannabis, les personnes seront toujours condamnées à une amende mais ne seront plus arrêtées. Dans ce contexte de dépénalisation grandissante, la marijuana spéciale “Bob Marley” sera certainement attendue avec curiosité…Il faudra patienter jusqu‘à la fin 2015.