DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Scolariser en zone de conflit

Vous lisez:

Scolariser en zone de conflit

Taille du texte Aa Aa

Dans les zones de conflit, des millions d’enfants sont privés d‘école. Que faire pour garantir leur droit à la scolarité ?

Selon une étude récente de l’Unesco, la moitié des 57 millions d’enfants exclus du système scolaire vivent dans des zones de conflit. En dépit des appels de la communauté internationale à s’attaquer au problème, de nombreuses écoles sont prises pour cible par les belligérants, tandis que d’autres ont été reconverties en refuges. C’est le cas dans le nord de l’Irak.

Kurdistan irakien : face à l’afflux de réfugiés, priorité au secondaire

L’offensive meurtrière du groupe Etat islamique a fait fuir des milliers de membres de la minorité Yézidie vers le Kurdistan irakien. De nombreuses écoles ont recueilli des familles déplacées le temps qu’elles soient relogées dans des camps. Mais les camps affichent complet et la rentrée des classes n’a pas pu avoir lieu. Pour le gouvernement local, il ne s’agit pas seulement de rouvrir les écoles pour les élèves Kurdes, mais aussi d’intégrer plus de 35.000 réfugiés au système scolaire. Il a fallu choisir et la priorité a été donnée aux élèves du secondaire.

Ukraine : l‘école vecteur d’intégration des réfugiés

Pour les familles qui ont été obligées de quitter leur foyer à cause d’un conflit, il peut s’avérer difficile de s’intégrer dans une société dont la langue et la culture leur sont étrangères. Nous avons mis le cap sur l’Ukraine pour voir comment des enseignants aident des petits réfugiés venus de Crimée et du Donbass à s’adapter. L’Ukraine recense plus de 417.000 déplacés venus de Crimée et du Donbass, dont plus de 73.000 enfants.

Afghanistan : la paix au programme

L’Afghanistan est en guerre depuis des décennies et de nombreux jeunes ont grandi avec la violence en toile de fond. Nous nous sommes intéressés à un projet qui encourage des jeunes Afghans à rejeter la violence et l’agressivité pour embrasser la paix. Depuis 2003, plus de 85.000 Afghans ont bénéficié de cours de paix dispensés par l’ONG Help the Afghan Children.

Si vous avez étudié dans une zone de conflit, partagez votre expérience avec nous sur les réseaux sociaux. Nous serons heureux de vous lire sur Facebook et Twitter.