DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dernières 24h de discussions sur le nucléaire iranien : l'échec redouté


Iran

Dernières 24h de discussions sur le nucléaire iranien : l'échec redouté

Aucun progrès n’a été fait ces dernières heures à Vienne, et l’espoir d’un accord sur le nucléaire iranien s’envole. Malgré l’approche de la date butoir de lundi, John Kerry et Mohammad Javad Zarif risquent bien de rentrer chez eux sur un nouvel échec.

Les divergences concernant des éléments-clé du dossier restent encore trop importantes et malgré les pressions internationales et les appels du pied venus de la France, de l’Allemagne ou de la Grande Bretagne, les discussions risquent bien d‘être à nouveau ajournées.

Un accord n‘était de toutes façons pas possible pour les défenseurs de la ligne dure, à l’instar de John McCain, sénateur républicain américain, interviewé par Euronews :
“Les Iraniens ont par le passé beaucoup triché et dissimulé leurs capacités nucléaires, alors il faut lever le voile de temps en temps. Si ils étaient sérieux ils cesseraient d’enrichir de l’uranium, mais ils continuent de développer des têtes nucléaires et des missiles nucléaires. Il ne faut pas que notre gouvernement signe un mauvais accord”.

Et du côté de Téhéran, il n‘était pas non plus question pour certains de signer un accord dans les conditions actuelles. L’ayatollah Khameneï, ainsi, n’a cessé d’exiger comme préalable la levée de toutes les sanctions économiques prises contre l’Iran. Le leader suprême du pays nie en bloc toute intention de produire des armes nucléaires, il l’a même prohibée par décret religieux. Un “mea culpa” de Téhéran paraît donc dès lors inenvisageable.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Kenya : les Shebab exécutent 28 passagers d'un bus