DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

De nouveaux pouvoirs pour l'Ecosse, en guise de compensation


Royaume-Uni

De nouveaux pouvoirs pour l'Ecosse, en guise de compensation

La Grande-Bretagne va transférer des pouvoirs à l’Ecosse, comme promis. La fiscalité et une partie des dépenses sociales seront entre les mains d’Edimbourg, après les législatives britanniques prévues pour mai 2015.

“Le parlement écossais aura plus de responsabilité en terme de dépenses mais il devra également rendre compte de la façon dont il augmente les impôts pour financer ces dépenses, c’est une bonne chose”, a déclaré le Premier ministre David Cameron.

Bientôt, Edimbourg pourra lever l’impôt sur le revenu, en fixer le barème et utiliser l’argent à sa guise. Mais le parlement écossais juge cela encore insuffisant :
“Beaucoup de voix en Ecosse ont réclamé un transfert des pouvoirs en matière de protection sociale, de salaire minimum et d‘égalité sociale, afin que la promesse de pouvoirs élargis, essentielle dans le résultat du référendum, soit tenue. Je regrette que ces pouvoirs n’aient pas été transférés”, répond John Swinney, député du Parti national écossais.

Les promesses de Londres s‘étaient accélérées à l’approche du référendum sur l’indépendance de septembre, au fur et à mesure que le “oui” gagnait du terrain. Elles ont peut-être calmé les ardeurs indépendantistes, puisque les Ecossais ont préféré rester dans la Grande-Bretagne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Masha, une chienne fidèle à son maître mort depuis des mois