DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte : Vendredi sanglant au Caire

Vous lisez:

Egypte : Vendredi sanglant au Caire

Taille du texte Aa Aa

Au moins deux manifestants ont été tués et une vingtaine d’autres blessés dans l’est du Caire dans des heurts avec les forces de sécurité venues disperser un rassemblement anti-gouvernemental.

La manifestation avait été appelée par des mouvements salafistes pour protester contre la destitution, il y a un an et demi par l’armée, du premier président démocratiquement élu, l’islamiste Mohamed Morsi. Cet appel a été peu suivi du fait d’une mobilisation dissuasive de la police et de l’armée. 224 personnes ont été arrêtées à travers le pays. Une dizaine de bombes auraient été désamorcées.

Plus tôt, toujours au Caire, un général de brigade et un soldat ont été abattus alors qu’ils sortaient d’un hôtel. Leurs assaillants ont pris la fuite.

Décrétés terroristes par le pouvoir militaire, les islamistes multiplient les attentats contre les forces de sécurité en représailles à la répression dont ils font l’objet. L’un d’eux, Ansar Beït al-Maqdess, a récemment fait allégeance à l’organisation Etat islamique qui sévit en Syrie et en Irak.

Avec AFP, Reuters.