DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Immigration européenne : Londres veut restaurer des barrières

Vous lisez:

Immigration européenne : Londres veut restaurer des barrières

Taille du texte Aa Aa

Juguler l’afflux de travailleurs européens en Grande-Bretagne, c’est la promesse faite ce vendredi aux Britanniques par leur premier ministre, David Cameron. Pour ce faire, il veut imposer un délai de quatre ans avant que les immigrés puissent toucher des prestations sociales. Ceux qui n’auraient pas trouvé d’emploi au bout de six mois seraient expulsés.

A Bruxelles, la Commission européenne se dit prête au dialogue. “ Ce sont les idées avancées par la Grande-Bretagne et elles font partie du débat. Elles devront être examinées sans dramatisation et devraient être discutées calmement et avec prudence. Il revient aux parlementaires nationaux de lutter contre les abus du système, comme les traités européens le leur permet, “ a réagi Margaritis Schinas, porte-parole de la Commission.

Reste que ces mesures nécessiteront une modification des traités européens, ce qui n’est possible qu‘à l’unanimité. Or, depuis Berlin, la chancelière allemande Angela Merkel a vivement réagi au discours de David Cameron. “ Le gouvernement allemand a par le passé souligné encore et encore l’importance du principe de libre circulation qui est ancré dans les traités européens. Il est important que Monsieur Cameron s’engage sur ce pilier central de l’Union européenne et du marché unique. “

Alors que les partis europhobes font recette à six mois des législatives au Royaume Uni, David Cameron a prévenu : si Bruxelles devait s’opposer à ses propositions, il fera campagne pour une sortie de la Grande-Bretagne de l’Union.