DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Torture de la CIA : vives réactions dans le monde


Etats-Unis

Torture de la CIA : vives réactions dans le monde

La CIA est clouée au pilori sur la scène internationale après la publication partielle d’un rapport du Sénat américain sur des pratiques de torture dans les années 2000.

De l’Allemagne à l’ONU, en passant par la Pologne et l’Iran, les réactions et déclarations se sont multipliées ce mercredi.

Au pouvoir entre 1995 et 2005, l’ex-président polonais Aleksander Kwasniewski a reconnu pour la première fois l’existence d’une prison secrète de la CIA implantée sur le sol polonais. Il a assuré qu’il ignorait que des prisonniers avaient été torturés sur ce site, opérationnel en 2002 et 2003.

“La collaboration entre services secrets a fait l’objet de discussion, mais pas en détail, a indiqué l’ancien dirigeant. Ces méthodes qui sont repoussantes, que je n’accepte pas, qui ne sont pas justifiables, n’ont apporté rien de bon”.

“Le gouvernement américain est le symbole de la tyrannie contre l’humanité, a dénoncé sur son compte Twitter l’ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême de l’Iran, pays où, les autorités sont elles-mêmes accusées de recours à la torture et autres formes de mauvais traitements.

Le Haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’homme a estimé de son côté qu’il ne devait y avoir ni impunité ni prescription pour les cas de torture.

L’association britannique Cage, qui défend les victimes des abus de la guerre menée contre le terrorisme, s’est jointe aux appels pour réclamer des poursuites judiciaires, tout en saluant le rapport comme une avancée vers plus de transparence et de reconnaissance, par les Etats-Unis, de leurs responsabilités.

Autre réaction : celle du chef de la diplomatie allemande qui a dénoncé une violation grave des valeurs démocratiques.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un ministre palestinien décède lors de heurts avec des soldats de Tsahal