DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irak : pélerinage à hauts risques à Kerbala


Irak

Irak : pélerinage à hauts risques à Kerbala

Des centaines de milliers de musulmans chiites affluent en ce moment dans la ville sainte d’Irak pour une fin de semaine qui sera marquée samedi par la fête de l’Arbaïn, fin du deuil de l’imam Hussein ben Ali, et point d’orgue de cette semaine sainte chiite.

Les djihadistes sunnites du Groupe Etat islamique entendent, selon les autorités irakiennes, perpétrer des attaques à cette occasion.

“Notre devoir est de protéger les pélerins, précise ce soldat, et nous nous associons pour cela à la police fédérale et au commandement de Bagdad. Nous restons en alerte rouge jusqu‘à la fin des rituels”.

25.000 officiers de police et militaires ont été déployés. Des millions de visiteurs sont attendus. Pour certains, ce pélerinage a une signification spéciale :
“Nous sommes venus ici par défi à Daesh et au terrorisme, déclare un pélerin. Nous les avons défiés et Dieu merci, il ne se passe rien”.

L’affluence devrait être particulièrement importante cette année à Kerbala, les autorités ayant décidé de rendre exceptionnellement gratuit le visa d’entrée en Irak.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Sénat français demande la reconnaissance de la Palestine