DERNIERE MINUTE

On ne reverra pas de sitôt l’ancien sprinter Jon Drummond exercer ses talents dans un stade d’athlétisme.

La Cour nord-américaine d’arbitrage du sport vient de lui infliger huit ans de suspension pour “détention, trafic et administration de produits dopants à un athlète sous sa responsabilité”.

Jon Drummond était l’entraîneur de Tyson Gay, auteur de la deuxième meilleure performance de tous les temps sur 100 mètres.

Ce dernier, qui l’a directement mis en cause, a été contrôlé positif aux stéroïdes anabolisants à trois reprises fin 2012 et début 2013.