DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sommet européen : des dirigeants plus ou moins convaincus par le plan d'investissement Juncker


Le bureau de Bruxelles

Sommet européen : des dirigeants plus ou moins convaincus par le plan d'investissement Juncker

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Le plat de résistance de ce premier sommet européen du nouveau président du Conseil Donald Tusk est l’investissement. Avec le projet phare de la nouvelle Commission : le plan d’investissement de plus de 300 milliards d’euros proposé par Jean-Claude Juncker, son président. La chancelière allemande Angela Merkel a toutefois ciblé d’emblée ce qui selon elle doit être la priorité.

“Les investissements doivent aller à des projets viables dans des domaines tels que l‘économie numérique où ne sommes pas aussi bons que nous devrions l‘être” a-t-elle estimé.

Loin de cette prudence, certains dirigeants européens souhaitent davantage d’argent public sur la table. C’est le cas du président français François Hollande.

“La France va appuyer ce plan d’investissement européen, la France va ajouter des crédits, la France va ajouter un financement, pour que, dans notre propre pays, il y ait davantage d’investissement et d’avantage de soutien à la croissance.”

Une déclaration qui ne manque pas de faire réagir Roland Gillet, spécialiste des finances : “C’est difficile quand on entend quelqu’un dire ‘je vais contribuer plus que ce qu’on me demande’, mais de l’autre côté, qui dit déjà ‘j’espère bien que je vais en récupérer dans mon propre pays’. Je crois que c’est le danger aujourd’hui: c’est que chaque pays estime que ce qu’il donne, c’est une contribution tout à fait légitime pour recevoir au moins autant. Donc, nécessairement, comme c’est un jeu à somme nulle, il doit y avoir des perdants et des gagnants, et ça, c’est gênant.”

Les Vingt-huit doivent aussi se mettre d’accord sur un accroissement de l’aide à apporter à l’Ukraine. Par ailleurs, aucune nouvelle sanction ne devrait être décidée contre la Russie.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Juncker appelle les 28 à financer le Fonds européen d'investissements