DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

François : les leaders mondiaux doivent condamner le fondamentalisme


France

François : les leaders mondiaux doivent condamner le fondamentalisme

ALL VIEWS

Touchez pour voir

“L‘être humain devient esclave (….) parfois même de formes déviantes de religion”. Cette phrase, c’est celle du pape François, qui lors de son discours annuel a réagi bien sûr aux attaques à Paris. Il a condamné aussi le viol comme arme de guerre, ou la traite des femmes par Boko Haram au Nigéria :
“J’exprime le souhait, dit le pape François, que tous les leaders religieux, politiques et intellectuels, spécialement ceux de la communauté musulmane, condamnent toutes les interprétations fondamentalistes et extrémistes de la religion qui essayent de justifier de tels actes de violence.”

Mais devant les ambassadeurs du monde entier, le pontife argentin a aussi cité le rapprochement entre les Etats-Unis et Cuba, un exemple positif dans un tableau général très sombre de ce que le pape identifie comme une “vraie guerre mondiale qui se déroule par morceaux”.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

AirAsia : la thèse d'une explosion due à la pression fait débat