DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Valls dévoile des "mesures exceptionnelles" censées respecter l'Etat de droit


France

Valls dévoile des "mesures exceptionnelles" censées respecter l'Etat de droit

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Renforcer le renseignement intérieur, lutter contre la radicalisation en prison, combattre l’antisémitisme et protèger les compatriotes musulmans, voilà quelques un des messages du Premier ministre Manuel Valls, à l’Assemblée nationale lors de l’hommage aux victimes des attentats.

“Oui, la France est en guerre contre le terrorisme, le djihadisme et l’islamisme radical, a déclaré Manuel Valls. La France n’est pas en guerre contre une religion. La France n’est pas en guerre contre l’islam et les musulmans. La France protègera comme elle l’a toujours fait tous ses concitoyens, ceux qui croit comme ceux qui ne croit pas.”

“Tirer des leçons” des attentats de la semaine dernière, “c’est d’abord prendre conscience que la situation change en permanence et que les services en charge du renseignement intérieur et la juridiction anti-terroriste doivent être régulièrement renforcés”, a aussi déclaré le Premier ministre. Manuel Valls qui promet un renforcement très significatif des moyens humains et matériels. Manuel Valls a demandé aussi d’“aller plus loin” dans le contrôle d’internet. Manuel Valls a évoqué le système PNR (Passenger name record: données des dossiers passagers): le dispositif français en vue de la mise en place d’un système européen sur les échanges de données des passagers européens (PNR) sera prêt en septembre 2015, mais il faut une aide du parlement européen, a réclamé le Premier ministre pour qu’il vote ce système actuellement gelé dans cette instance. le Premier ministre propose des mesures préventives face aux phénomènes de radicalisation, avec la création d’un fichier des personnes condamnées pour terrorisme ou “membres de groupes de combat”, qui “obligera les personnes condamnées à des faits de terrorisme ou ayant intégré des groupes de combat terroristes à déclarer leur domicile et à se soumettre à des obligations de contrôle”. En prison, il faut lutter contre la radicalisation, en plaçant les “détenus considérés comme radicalisés” dans des “quartiers spécifiques” créés au sein d‘établissements pénitentiaires, d’ici à fin 2015. Et renforcer l’action des services de renseignement de l’administration pénitentiaire. Après une minute de silence, l’hymne national a été chanté à l’Assemblée nationale, mais aussi au Sénat Un fait rare…

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Évolution et renforcement du système antiterroriste français