DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le centre-ville de Donetsk frappé par des tirs d'artillerie


Ukraine

Le centre-ville de Donetsk frappé par des tirs d'artillerie

Il n’y a pas de répit pour les habitants de Donetsk, dans l’est de l’Ukraine. Des tirs d’artillerie ont frappé lundi le centre-ville, touchant cet hôpital et une université. Ils ont fait six blessés selon les autorités locales.

Malgré plusieurs tentatives de cessez-le-feu depuis septembre dernier, aucune trêve durable n’a vraiment eu lieu dans l’est de l’Ukraine. L’armée régulière et les séparatistes s’accusent mutuellement de ne pas la respecter:

“Aujourd’hui il est parfaitement évident que les bombardements des quartiers résidentiels de Donetsk sont menés par des unités des forces armées ukrainiennes. Et pour la première fois depuis très longtemps, des bombardiers ont été utilisés” affirme le représentant russe du centre de contrôle et de coordination du cessez-le-feu.

Kiev affirme que les séparatistes ont reçu lundi de gros renforts d’armes, et que près de 700 soldats russes ont passé la frontière.

“Il n’y a pas de tanks, de canons Howitzer, de lance-roquettes multiples GRAD, SMERCH, BUK et de matériel radio en vente sur le marché de Donetsk, ni dans les magasins militaires russes. Seuls le ministère de la Défense de la Fédération de Russie et la Direction générale du renseignement en possèdent” dénonce Arseni Iatsenouk, le Premier ministre ukrainien.

A Donetsk, les combats se concentrent autour de l’aéroport. L’armée a repoussé ce week-end une offensive des séparatistes pour en prendre le contrôle.

Mais le centre-ville n’est pas épargné, comme on peut le constater sur ce marché. Au milieu des débris, le corps d’une victime gît sur le trottoir.

Le conflit dans l’Est a fait plus de 4 800 morts depuis avril.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Allemagne : des milliers de manifestants antiPegida