DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Commission européenne prête à revoir sa copie sur le PNR

Le PNR ne fait pas l’unanimité au sein des institutions européennes. Ce système d’informations sur les passagers aériens, qui contient des donnés

Vous lisez:

La Commission européenne prête à revoir sa copie sur le PNR

Taille du texte Aa Aa

Le PNR ne fait pas l’unanimité au sein des institutions européennes. Ce système d’informations sur les passagers aériens, qui contient des donnés potentiellement utilisables par les services de renseignement et de police, devrait toutefois jouer un rôle important dans le cadre de la stratégie de lutte contre le terrorisme de l’Union européenne (UE).
L’objectif d’un registre européen des passagers aériens est en effet la lutte contre le terrorisme et les djihadistes.

Jusque-là, le Parlement s’est montré réticent, bloquant la directive PNR, au motif que le texte ne protégeait pas assez les libertés individuelles.

La Commission européenne a annoncé ce jeudi qu’elle était prête à modifier sa proposition.

“Nous allons intensifier nos efforts pour parvenir à un accord avec le Conseil et le parlement de l’UE, sur un système qui permette d‘échanger des informations sur les passagers entre les Etats-Membres, sur l’amélioration du travail au sein de l’espace Schengen, et sur le fait de renforcer la législation en matière de protection des données. Nous allons donc intensifier nos efforts sur le plan politique, mais je pense que la réponse doit être déterminée, mesurée, et aussi, bien pensée. Il n’y a pas lieu ici de réagir de manière précipitée, cela n’arrangerait pas la situation”, a déclaré Frans Timmermans, le vice-président de la Commission européenne.

Selon un haut responsable européen s’exprimant sous couvert d’anonymat, la menace terroriste est à la fois grave et complexe au sein de l’UE.
Selon lui, les Etats membres devraient renforcer la surveillance des sites internet, mobiliser la société civile et modifier les règles de contrôle des européens à l’extérieur des frontières de Schengen.