DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une otage française humanitaire aux mains des milices centrafricaines

En Centrafrique, les miliciens anti-Balaka détiennent toujours ce mercredi Thérèse Priest, une humanitaire française de 67 ans enlevée lundi avec son

Vous lisez:

Une otage française humanitaire aux mains des milices centrafricaines

Taille du texte Aa Aa

En Centrafrique, les miliciens anti-Balaka détiennent toujours ce mercredi Thérèse Priest, une humanitaire française de 67 ans enlevée lundi avec son collègue centrafricain.

Hier, une employée de la mission locale de l’ONU a bien été libérée après plusieurs heures de détention par les rebelles, mais on est toujours sans nouvelles de l’employée locale de l’ONG médicale catholique CODIS.

L’enlèvement des deux humanitaires aurait été mené par des miliciens anti-balaka, afin de se constituer un moyen de pression, après l’arrestation samedi d’un de leurs chefs, Rodrigue Ngaïbona, alias “général Andjilo”.

Les anti-balaka sont des milices qui se sont formées pour lutter contre les rebelles Seleka, au pouvoir en Centrafrique entre mars 2013 et janvier 2014.