DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Yémen : malgré un accord, les Houthis ne se sont pas retirés de secteurs-clés de Sanaa


Yémen

Yémen : malgré un accord, les Houthis ne se sont pas retirés de secteurs-clés de Sanaa

Le texte de sortie de crise conclu hier soir avec le président Hadi prévoyait une application immédiate, mais la milice chiite quadrillait toujours la capitale ce matin.

L’offensive houthie sur Sanaa a débuté depuis septembre dernier et l‘étau n’a depuis cessé de se resserrer autour du président Hadi après des combats avec des soldats gouvernementaux qui ont fait 35 morts et 94 blessés.

L’accord conclu hier soir stipulait le retrait autour des résidences du chef de l‘État et de son Premier ministre et la libération du chef de cabinet du président. En contrepartie, le chef de l‘État a fait d’importantes concessions notamment sur la “possibilité d’amender” un projet de Constitution qui prévoyait jusqu’ici une structure fédérale avec six régions, rejetée par les Houthis.

Principal allié du Yémen notamment dans la lutte contre Al Qaïda, Washington a réaffirmé son soutien au président Hadi et dénoncé un “accord sous la contrainte”. Un émissaire de l’ONU devait présider cet après-midi une réunion des principales factions politiques yéménites.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Réunion à Londres de la coalition contre l'Organisation État Islamique