DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Yémen : les Houthis défendent la légitimité de leur coup de force


Yémen

Yémen : les Houthis défendent la légitimité de leur coup de force

Ils ont organisé hier un gigantesque rassemblement dans un grand stade de Sanaa après avoir annoncé la dissolution du Parlement et la formation d’une commission de sécurité qui gérera les affaires du pays jusqu‘à la mise en place d’un Conseil présidentiel. Entrés dans la capitale en septembre dernier, les Houthis ont pris fin janvier le contrôle du palais présidentiel et forcé le président Hadi et son Premier ministre à la démission.

Leur chef Abdel Malek al-Houthi a expliqué sa stratégie lors d’un discours télévisé en duplex depuis son fief dans le nord du pays : “cette initiative historique et responsable est dans l’intérêt du pays, car elle a comblé un vide politique destiné à plonger le pays dans le chaos”. Il a invité ses adversaires à le rejoindre y compris dans la lutte contre le réseau Al Qaïda bien implanté dans l’est et le sud du pays.

Le parti islamiste Al-Islah a rejeté une initiative “unilatérale” et de nombreuses manifestations ont eu lieu notamment à Taëz dans le sud-ouest.

Pour ce militant de la révolution de 2011, “les Houthis se comportent comme des êtres hystériques. Ils ont commis un acte d’irrespect envers le peuple du Yémen alors que chacun se bat pour conserver l’unité du pays. Ils risquent de nous attirer encore plus d’ennuis au niveau régional et international”, estime-t-il.

La mainmise des Houthis a été dénoncée comme un coup d‘État par les pays voisins du Golfe et critiquée par les Etats-Unis et l’ONU.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nombreux hommages à Paris, un mois après l'attaque contre Charlie Hebdo