DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Real Madrid giflé, le PSG neutralisé, la Côte d'Ivoire sacrée


the corner

Le Real Madrid giflé, le PSG neutralisé, la Côte d'Ivoire sacrée

Cinzia Rizzi, euronews :
Bienvenue dans “The Corner”, notre voyage hebdomadaire dans le monde du football. La semaine dernière, nous avions pronostiqué la victoire de l’Atlético Madrid, mais qui aurait pu prédire que le Real vivrait un tel naufrage ? Nous avions également bien senti le résultat entre Lyon et le PSG. Voyons comment ces deux rencontres se sont déroulées.

La bande à Simeone a complètement relancé La Liga. L’Atlético commence tambour battant et mène rapidement 2 -0 grâce à Tiago et Níguez. Diminué par des absences en défense, le Real est impuissant, à l’image de Cristiano Ronaldo qui, de retour de suspension, ne délivre sa première frappe qu‘à la 69e minute. En seconde période, Griezmann puis Mandzukic portent la marque à 4-0. Toujours leader, le Real n’a plus que quatre points d’avance sur les Colchoneros et un seulement sur le FC Barcelone vainqueur à Bilbao.

En France, intensité et suspense ont été au rendez-vous du choc entre Lyon et Paris. Menant au score depuis la 31e minute, les Lyonnais résistent bien à la pression parisienne. En état de grâce, leur gardien Lopes multiplie les exploits jusqu‘à la 69e minute et ce penalty sifflé en faveur du PSG. Lopes fait l’arrêt, mais des joueurs lyonnais étaient entrés dans la surface avant le tir. L’arbitre offre alors une seconde chance à Ibrahimovic, qui marque. Score final, un but partout, Lyon reste leader.

up & down

À la hausse, comme une évidence, la Côte d’Ivoire, nouveau champion d’Afrique après sa victoire aux tirs au but contre le Ghana. Mention spéciale au sélectionneur, le Français Hervé Renard. Il est le premier à remporter la compétition avec deux sélections différentes : en 2012, c‘était avec la Zambie.

CAN toujours, mais à la baisse cette fois, l’attitude des supporters de la Guinée-Équatoriale, le pays organisateur. Ils ont provoqué les violences qui ont fait 36 blessés lors de la demi-finale entre leur équipe et celle du Ghana.

Le baromètre descend davantage en Egypte. Un afflux massif de supporters ultras du club de Zamalek, des forces de l’ordre trop habituées à jouer de la répression. Bilan, au moins 19 personnes tuées et une suspension jusqu‘à nouvel ordre des championnats des trois premières divisions.

Et puis on reste à la baisse, mais c’est heureusement moins tragique cette fois, avec le Milan AC qui ne sait plus quoi faire pour détourner l’attention des supporters mécontents de ses résultats. Battu 3-1, il a accusé la Juventus d’avoir manipulé le ralenti du premier but de Carlos Tévez pour masquer un hors-jeu.

Ce jour-là

Cinzia Rizzi, euronews :
“Aujourd’hui, les clubs européens peuvent payer plusieurs dizaines de millions d’euros pour s’offrir les services des meilleurs joueurs. Mais il y a 36 ans, Nottingham Forest a eu besoin de beaucoup moins pour établir le record, à l‘époque, du transfert le plus cher de l’histoire du football anglais.”

Le 9 février 1979, le manager de Nottingham Forest Brian Clough présente aux médias sa nouvelle recrue, l’attaquant anglais Trevor Francis. Le premier joueur à plus d’un million de livres sterling. Un transfert rentabilisé quand Francis marqua de la tête le but vainqueur en finale de la Coupe d’Europe 1979 contre les Suédois de Malmö.

We might be wrong

Cinzia Rizzi, euronews :
“On arrive aux pronostics du service des sports d’euronews. On se trompe peut-être, mais on essaie encore. Vous aussi envoyez-nous vos pronostics sur les réseaux sociaux avec le hashtag #TheCornerScores.”

Chelsea – Everton 2-0
Chelsea devrait engranger trois points de plus contre Everton, qui stagne dans le ventre mou du classement de Premier League.

Bayer Leverkusen – Wolfsburg 0-3
Plus risqué, en Allemagne, on voit bien Wolfsburg infliger au Bayer Leverkusen sa première défaite à domicile de la saison.

AZ Alkmaar – PSV Eindhoven 0-2
Et puis dans le championnat néerlandais, victoire en patron du PSV Eindhoven sur la pelouse d’Alkmaar.

Cinzia Rizzi, euronews :
“Robert Kidiaba a mis un terme à sa carrière internationale de la meilleure des manières qui soit, avec une place sur le podium de la CAN pour la République démocratique du Congo. Une troisième place décrochée à l’issue d’une séance de tirs aux buts en petite finale contre la Guinée-Équatoriale. Le gardien de 39 ans et sa fameuse “danse tape-fesses” manqueront très certainement à tout le monde.

C’est tout pour cette semaine. Rendez-vous comme d’habitude lundi prochain, pour une nouvelle virée dans le monde du football.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

the corner

The Corner : Chelsea au ralenti, le Bayern à l'arrêt