DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Colis suspect, arrestation... la police danoise sur le qui-vive après les attentats


Danemark

Colis suspect, arrestation... la police danoise sur le qui-vive après les attentats

Au Danemark, des démineurs sont intervenus ce mardi matin à Copenhague, près du centre culturel où a eu lieu une fusillade mortelle samedi. Il y avait là un colis suspect. Le quartier a été bouclé par précaution. Il s’agissait apparemment d’une fausse alerte.

Par ailleurs, la police a annoncé avoir arrêté un homme la nuit dernière, sans qu’on sache si cette interpellation est directement liée à l’enquête en cours.

Les forces de l’ordre sont sur le qui-vive après les attentats de ce week-end. Et les enquêteurs poursuivent leurs investigations, pour déterminer notamment les motivations du tireur présumé.

L’homme, âgé de 22 ans, était Danois d’origine palestinienne. Il a été abattu par la police dimanche au petit matin.

D’après les services de renseignement, il avait été signalé en septembre dernier par l’administration pénitentiaire comme présentant des risques de radicalisation. L’homme était alors en prison pour des faits de délinquance. Mais d’après le rapport rédigé à l‘époque, rien ne laissait penser qu’il planifiait une attaque.

Les fusillades de ce week-end ont fait deux morts. Ce drame qui a suscité une vive émotion. Ce lundi soir, des milliers de personnes se sont rassemblées à Copenhague en hommage aux victimes. Et aussi pour manifester l’unité de la nation contre les violences et contre le terrorisme.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le ministre grec des Finances veut croire à un accord avec l'Eurogroupe