DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jihad : les adolescentes britanniques seraient en Syrie

Les critiques fusent en Grande-Bretagne après le départ pour la Syrie de trois adolescentes. Comment leur fuite est-elle possible?

Vous lisez:

Jihad : les adolescentes britanniques seraient en Syrie

Taille du texte Aa Aa

Où sont

Point of view

Elles sont très religieuses mais elles ne nous parlent jamais vraiment de ça

les trois adolescentes britanniques parties faire le Jihad ? Selon la presse britannique, elles auraient franchi la frontière syrienne. Mardi, Shamima Begum, 15 ans, Kadiza Sultana, 16 ans, et Amira Abase, 15 ans, se sont envolées pour Istanbul. Trois bonnes élèves, issues de très bonnes familles, décrit leur amie Atlanta :

“Quand je les ai vues il y a quelques semaines elles paraissaient juste normales, comme d’habitude, dit Atlanta Broadbent. Elles sont très religieuses mais elles ne nous parlent jamais vraiment de ça. Ce n‘était pas facile de les prendre en défaut parce qu’elles avaient une bonne argumentation sur ce sujet, elles sont très intelligentes.”

En Grande-Bretagne, l’heure est aux interrogations : comment ces trois mineures ont-elles pu prendre l’avion pour la Turquie sans problèmes, puis passer la frontière ?
“Tout le monde a une responsabilité dans des cas comme celui-ci, dit l’ancien ministre des Affaires étrangères William Hague, les familles, les leaders religieux, et les services de sécurité. Nous voulons tous tirer des leçons de ce qui arrive chaque fois que des gens partent en Syrie mais je ne veux pas avoir un jugement hâtif sur les responsabilités.”
Egalement responsable, internet. La radicalisation se fait en surfant depuis sa chambre… Quelque 550 femmes originaires des pays occidentaux seraient parties rejoindre l’EI, dont une cinquantaine de Britanniques.