DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La toute puissance du Premier ministre hongrois vacille


Hongrie

La toute puissance du Premier ministre hongrois vacille

Le Fidesz (Alliance des jeunes démocrates), parti conservateur de Viktor Orbán, a perdu hier une élection partielle dans l’Ouest du pays. Un scrutin organisé pour remplacer le député de Veszprém, également ancien ministre des Affaires étrangères, devenu Commissaire européen en charge de l‘Éducation, de la culture et de la citoyenneté. Comme le précise Attila Magyar, membre de notre bureau à Budapest, “ce résultat est avant tout symbolique. Peu de gens s’attendaient à ce que le candidat de l’opposition gagne. Il y a un an Tibor Navracsics, actuel Commissaire européen, gagnait avec 20 % de voix de plus que son adversaire de gauche”.

Le vainqueur, Zoltán Kész, est un candidat indépendant qui a fait campagne contre le gouvernement et la corruption dont il accuse le parti au pouvoir.

“Je dirai à Viktor Orbán que nous en avons assez de leur corruption. Nous voulons un gouvernement pour le peuple hongrois. Mes amis, nous pouvons être heureux. Nous avons le pouvoir suffisant pour changer le pays. Le peuple est toujours plus fort que les puissants dirigeants. À Veszprém, nous avons montré aux gens à ne pas avoir peur.”

En perdant ce siège, le parti de Viktor Orbán perd sa “super-majorité” des deux tiers qui lui a notamment permis de faire passer en forces des réformes très controversées de la Constitution mais aussi de la justice, des médias ou encore de l‘économie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Kiev dénonce des mouvements de troupes rebelles à 30 km de Marioupol