DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Oscars 2015 : belles robes et bonne conscience

La cérémonie des Oscars à Hollywood, est LE rendez-vous américain du monde du cinéma, avec les récompenses décernées aux professionnels du 7ème art

Vous lisez:

Oscars 2015 : belles robes et bonne conscience

Taille du texte Aa Aa

La cérémonie des Oscars à Hollywood, est LE rendez-vous américain du monde du cinéma, avec les récompenses décernées aux professionnels du 7ème art.
Mais c’est aussi un événement où le “m’as-tu vu” compte plus que tout… Acteurs et actrices rivalisent d’originalité pour paraître (beau, élégant…), mais sans trop en faire. Une robe mal coupée, une mèche de cheveux un peu rebelle ou une cravate trop colorée, et c’est l’avalanche de critiques, les réseaux sociaux décuplant les commentaires.
Ci-dessus, une galerie de stars d’Hollywood sur le tapis rouge, chacun étant libre d’apprécier (ou non) la coupe des robes, la coiffure, la couleur des accessoires…

“Pas que des porte-manteaux”

Ce dimanche, une voix s’est élevée, celle de l’actrice américaine Reese Witherspoon, pour rappeler qu’il n‘était pas interdit de d’interroger les stars sur autre chose que leurs robes. Sur son compte Instagram, elle demande qu’on en demande plus (AskHerMore) que des commentaires sur leurs tenues…

What would you ask your favorite actress at the Oscars? #askhermore

Une photo publiée par Reese Witherspoon (@reesewitherspoon) le

Et c’est vrai que les stars peuvent avoir des choses à dire. Sujets sociaux, prises de positions politiques, commentaires militants… il arrive souvent que ce genre de grand-messe du showbizz serve de tribune pour des stars engagées.
La 87ème édition des Oscars n’a pas fait exception.

Patricia Arquette pour l‘égalité des salaires

L’actrice américaine Patricia Arquette s’est vue décerner l’Oscar de la Meilleure actrice de second rôle pour son interprétation dans le film “Boyhood”. En recevant sa récompense, elle a plaidé pour l‘égalité des droits et des salaires pour les Américaines.
“A toutes les femmes qui ont enfanté, à tous les contribuables et à tous les citoyens de ce pays, nous nous battons pour l‘égalité des droits, a-t-elle déclaré. Il est temps pour nous les femmes, d’obtenir l‘égalité salariale et l‘égalité des droits aux Etats-Unis”.

Le combat pour la justice, par Common et John Legend

Autre temps fort de la soirée : les mots des artistes Common et John Legend, recevant l’Oscar de la meilleure chanson (“Glory”, dans le film “Selma”).
Le rappeur Common a déclaré que “l’esprit” du pont de Selma, l’une des étapes marquantes de la lutte pour les droits des noirs-américains, “transcende les races, les orientations sexuelles”. Le rappeur a rendu hommage à “ceux qui ont marché pour la liberté d’expression en France et au peuple de Hong-Kong” qui a manifesté pour plus de démocratie.
“Il y a plus d’hommes noirs en prison ici maintenant que d’esclaves en 1850”, a renchéri John Legend.

Eloge de la différence, par Graham Moore

Graham Moore est le scénariste d’“Imitation Game”. Et pour ce film, il a reçu un Oscar. Lors de son passage sur scène pour recevoir son prix, il a plaidé pour le respect des différences.
“J’ai tenté de me suicider à 16 ans et me voici maintenant. Je voudrais dire aux les jeunes qui pensent qu’ils ne sont pas à leur place : vous l‘êtes. Restez bizarres, restez différents, et puis quand ce sera à votre tour d‘être sur cette scène, s’il vous plaît passez le message”, a-t-il poursuivi.