DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Venezuela : les annonces anti-américaines de Maduro


Venezuela

Venezuela : les annonces anti-américaines de Maduro

C’est dans une joyeuse ambiance, où des partisans du président ont piétiné le drapeau américain en dansant et en chantant, que Nicolas Maduro a fait ses annonces.

Primo, des Américains ont été arrêtés pour suspicion d’espionnage.

Secondo, les citoyens américains auront besoin d’un visa pour venir au Venezuela et cela leur coûtera la même chose qu’aux Vénézuéliens pour se rendre aux Etats-Unis.

Et tertio, des diplomates américains vont être expulsés :

J’ai ordonné au ministère des affaires étrangères de procéder immédiatement, conformément avec l’article 11.1 de la convention de Vienne, de revoir, de réduire et de limiter le nombre de fonctionnaires des Etats-Unis à l’ambassade américaine au Venezuela.”

Selon Maduro, il y a une centaine de diplomates américains au Venezuela, 17 diplomates vénézuéliens seulement aux Etats-Unis, il faut donc rééquilibrer les choses.

Ces annonces ont été vigoureusement saluées.
La popularité de Nicolas Maduro est pourtant la plus basse depuis que les socialistes sont arrivés au pouvoir il y a 16 ans.

Il faut dire que les Vénézuéliens sont obligés de faire face à des pénuries généralisées, à une inflation galopante et à une chute de leur monnaie.

En décembre dernier, les Etats-Unis ont imposé des sanctions, dans certains cas, des gels d’avoirs, à des responsables vénézuéliens accusés de violations des droits de l’homme et de corruption.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Moscou à quelques heures d'une marche en mémoire de Boris Nemtsov.