DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fantasporto : émotions et frissons du cinéma fantastique

Vous lisez:

Fantasporto : émotions et frissons du cinéma fantastique

Taille du texte Aa Aa

Ricardo Figueira, Euronews : “Fantasporto s’est installé ici au Théâtre Rivoli de Porto pour sa 35e édition et une semaine de frissons et d‘émotions

Ricardo Figueira, Euronews : “Fantasporto s’est installé ici au Théâtre Rivoli de Porto pour sa 35e édition et une semaine de frissons et d‘émotions. En tout 173 films ont été présentés et la compétition pour le meilleur film fantastique et la plus suivie.”

“Liza, the Fox Fairy” est une délicieuse comédie hongroise réalisée par Károly Mészáros. Le film a été présenté en première à Porto.

Beatriz Pacheco Pereira est la directrice du festival : “Nous avons eu beaucoup d’invités qui sont venus pour les films. Nous avons eu 48 premières européennes, ce qui est très bien pour le Portugal qui est un petit pays en terme de production cinématographique. Nous avons eu de belles oeuvres particulièrement d’Europe, d’Europe de l’Est d’ailleurs, avec des pays comme la Géorgie, la Hongrie et bien sûr le cinéma portugais était représenté. On a eu tout ce qui nous fallait pour continuer à faire un grand festival très lié à l’industrie cinématographique.”

L’actrice britannique Catriona MacColl a reçu un prix pour l’ensemble de sa carrière. Elle s’est notamment fait connaître dans les productions de Lucio Fulci, telles que “La maison près du cimetière”.

Elle figure aussi dans le casting de Horsehead qui raconte l’histoire d’une jeune femme qui va devoir mener l’enquête sur le passé étrange de sa famille au sein de ses propres rêves.
Le film a été réalisé par Romain Basset qui a reçu là le prix du meilleur réalisateur. Les deux s‘étaient rencontrés dans un festival.

Catriona Mac Coll : “Romain est un peu comme le fils que je n’ai pas. Je le soutenais, je l’encourageais quand ça n’allait pas très bien, quand les choses ne marchaient pas et soudainement il avait une idée fantastique.”

Romain Basset : “Même si, quand moi et Catriona on s’est rencontrés, on ne pouvait pas prédire ce qui allait arriver (c‘était impossible), moi, secrètement, j’ai fait la promesse de diriger Catriona un jour et qu’on ferait ce film.”

“Landmine goes click” est un film du réalisateur géorgien Levan Bakhia. Un thriller psychologique avec un touriste américain qui marche sur une mine… et ce n‘était peut être pas accidentel. Le film a eu le prix du public.

Levan Bakhia : “C’est la première fois que je viens dans ce festival et je ne m’attendais à rien de particulier et j’ai beaucoup apprécié. Le public est très important. Et ce qu’il pense est réellement important pour moi. Super important…”

Le réalisateur portugais et producteur Fernando Vendrell a aussi reçu un prix pour l’ensemble de sa carrière. Déjà deux fois primé à la Berlinale il a réalisé depuis 1998 trois longs métrages et des séries télés.

Fernando Vendrell : “C’est un prix pour ma carrière mais ma carrière a encore de longues années devant elle. Ce prix me fait penser à l’avenir… à mon avenir en tant que réalisateur et producteur mais aussi à l’avenir du cinéma portugais.”

Parmi ses films Pele, un film sorti en 2006 qui dépeint la société bourgeoise et repliée sur elle même de Lisbonne.