DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Debaltseve : la ville martyre revient à la (triste) vie

Trois semaines après la prise de Debaltseve par les séparatistes, les habitants sortent des caves.

Vous lisez:

Debaltseve : la ville martyre revient à la (triste) vie

Taille du texte Aa Aa

Il y a quelques semaines, Debaltseve devenait la ville martyre de l’Ukraine. Le théâtre d’une bataille féroce, l’une des pires de cette guerre civile qui a déjà fait 6000 morts.

Point of view

Il y avait tellement de morts, que les chiens les mangeaient

Trois semaines après la prise de la ville par les rebelles, les habitants de Debaltseve reviennent à la vie. Ils étaient 25 000 avant la guerre, entre 5 et 8000 aujourd’hui.

“Nous avons survécu, c’est impossible de raconter ce que nous avons vécu, dit Nadezhda Ignatenko. Au début, quand je pouvais encore me cacher dans la cave, je passais des heures entières à trembler de peur, et les bombes n’arrêtaient pas de tomber.”

L‘électricité a été rétablie. L’aide humanitaire distribue graines de sarrasin, sucre, huile de tournesol et compotes. Du pain aussi, grâce à l’usine qui a rouvert samedi. L’hôpital accueille des habitants en état de choc. “Il y avait tellement de morts, que les chiens les mangeaient, raconte en pleurs Nataliya Maslova . Les mains, les jambes, les têtes, parce que c‘était impossible de les déplacer.”

Prendre la ville était crucial pour les séparatistes, elle est un important noeud ferroviaire entre les villes rebelles de Donetsk et Louhansk.

Les rebelles s’y sont installés : “C’est déjà le troisième cessez-le-feu pour moi, dit Cherniy, un commandant pro-russe. Et ils ont tous fini de la même façon : renforcer les positions et augmenter les troupes.”

Le cauchemar des Ukrainiens de l’Est n’est pas terminé.