DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Statut des Républiques ukrainiennes : l'ultimatum des séparatistes à Kiev

En Ukraine, le président Porochenko constate une relative accalmie dans l’est depuis plusieurs semaines. Mais au niveau politique, il y a des

Vous lisez:

Statut des Républiques ukrainiennes : l'ultimatum des séparatistes à Kiev

Taille du texte Aa Aa

En Ukraine, le président Porochenko constate une relative accalmie dans l’est depuis plusieurs semaines. Mais au niveau politique, il y a des tensions : un mois après les accords de Minsk, le Parlement ukrainien devait s’engager sur un nouveau statut aux régions rebelles. Les accords de Minsk c‘était le 12 février, les séparatistes s’impatientent.

Point of view

Kiev a 24 heures pour remplir ses engagements pour les accords de Minsk

“Kiev a 24 heures pour remplir ses engagements pour les accords de Minsk, dit Denis Pushilin, l’un des leaders de la République de Donetsk. Si la décision n’est pas adoptée au Parlement dans 24 heures, ce sera évident pour le monde entier que Kiev n’est pas prêt à tenir la feuille de route décidée à Minsk”.

Les questions politiques, les habitants de Debaltseve s’en moquent. Leur priorité, c’est retrouver une vie normale, comme l’explique Vladimir : “Je m’en fiche que ce soit la République populaire autoproclamée de Donetsk ou celle de Louhansk… Pour moi c’est tout pareil, l’Ukraine ou les républiques autoproclamées, je m’en fiche, pourvu qu’ils offrent une bonne vie, avec des bonnes retraites, du boulot. Qu’ils laissent vivre les gens bien.”

“Non, pour moi Debaltseve ne fait plus partie de l’Ukraine, dit Inna, une jeune femme. Depuis que ma mère a été tuée, Debaltseve n’est plus en Ukraine.”

Les forces ukrainiennes utilisent la trêve pour réparer le matériel endommagé et s’entraîner. Elles renforcent également leur défense le long de la ligne de front, en minant les zones les plus exposées à une attaque redoutée.