DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'offensive de Tikrit connaît un ralentissement


Irak

L'offensive de Tikrit connaît un ralentissement

Les forces irakiennes progressent prudemment dans Tikrit, car la ville irakienne est truffée de bombes par les jihadistes du groupe Etat islamique. L’un des principaux commandants de l’offensive lancée le 2 mars réclame un soutien aérien de la coalition internationale, l’aide de l’aviation irakienne étant limitée.

Le ministre irakien de la Défense, Khalid al-Obeidi, a expliqué que les forces armées ne pouvaient pas atteindre la banlieue du quartier industriel de la ville à cause des bombes et des voitures piégées disséminées un peu partout, ainsi que des snipers. Mais il estime que Tikrit est complètement assiégée par leurs forces armées.

Même s’ils n’opèrent pour l’instant pas à Tikrit, les avions de la coalition continuent de bombarder des objectifs de l’EI en Irak, mais aussi en Syrie voisine, où le groupe ultra-radical sunnite s’est également emparé de vastes régions.

A Tikrit, des milices chiites combattent aux côtés des forces irakiennes pour reprendre la ville, ancien bastion sunnite de Saddam Hussein.

Ils seraient 30 000 hommes selon des sources irakiennes officielles.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Attaques de Paris : l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes renaît