DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Israël fustige l'accord en discussion à Lausanne


Israël

Israël fustige l'accord en discussion à Lausanne

C’est l’un des plus farouches détracteurs d’un éventuel accord à Lausanne. Le Premier ministre israélien y voit une menace pour la sécurité de l’Etat hébreu. Et il le martèle ces derniers jours. “Ce que je vous dis ici, beaucoup de pays le partagent dans notre région et comprennent la menace iranienne, a estimé Benjamin Netanyahu lors de la cérémonie de prestation de serment du nouveau parlement issu des élections du 17 mars.

“La plus grande menace pour notre sécurité et notre avenir, c’est et cela reste les efforts menés par l’Iran pour avoir des armes nucléaires. L’accord qui se profile à Lausanne ouvre la voie vers cet objectif”, a déclaré le dirigeant israélien.

Benjamin Netanyahu a ajouté que l’accord en discussion permettrait très probablement à l’Iran “de garder des installations souterraines, le réacteur d’Arak et des centrifugeuses perfectionnées”.

La veille, le Premier ministre israélien avait jugé que les grandes puissances fermaient les yeux sur le soutien apporté par l’Iran aux forces rebelles chiites du Yémen et qu’un accord à Lausanne consacrerait l’impunité iranienne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nucléaire iranien: plus de douze ans de crise