DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

SportAccord déclare la guerre au CIO


Sport

SportAccord déclare la guerre au CIO

Sotchi terrain miné pour le Comité international olympique. Le président de SportAccord déclare la guerre au CIO et à son patron Thomas Bach. Marius Vizer l’accuse de freiner les initiatives des fédérations internationales et critique leur petit nombre au sein du comité olympique. Il lui reproche aussi d’avoir bloqué le développement d‘événements multisports et estime que l’Agenda 2020 apporte peu de bénéfice au sport.

“J’ai toujours essayé de développer une collaboration constructive avec le CIO et avec le président Bach affirme Marius Vizer. Une collaboration fondée sur le respect envers le mouvement olympique, ses membres et les valeurs auxquelles je crois. Malheureusement, ce n’est jamais devenu une réalité. J’ai fait un certain nombre de propositions en faveur des Fédérations internationales et de SportAccord mais nous n’avons jamais eu de retour positif.”

Aux critiques, Thomas Bach répond ouverture et transparence : “Ce dont nous avons besoin tous ensemble c’est de crédibilité, et on ne peut l’obtenir que si nous sommes unis dans la diversité. Et à cet égard, je vous invite tous à mettre sur la table vos opinions, vos projets, vos objectifs, mais soyons unis dans notre effort concerté et permanent pour développer le sport et pour une meilleure société grâce au sport “.

Conséquence immédiate : les Fédérations internationales d’athlétisme et de tir ont décidé de quitter SportAccord. Quinze autres fédérations internationales ont annoncé leur désaccord aux propos du patron de SportAccord qui regroupe 107 fédérations.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Le Bayern et le PSG jouent gros en Ligue des Champions