DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Malaga sous le charme de la peinture russe


le mag

Malaga sous le charme de la peinture russe

En partenariat avec

C’est un petit morceau de Russie sous le soleil de Malaga, en Espagne, situé dans “La Tabacalera”, une ancienne manufacture de tabac des années 20 transformée en un vaste centre d’exposition.

Cette nouvelle fondation du Musée national russe de Saint Petersbourg propose un voyage à travers l’art russe, des icônes du XVè siècle jusqu‘à l’avant-garde.

La première exposition annuelle consacrée à “L’art russe du XVè au XXè siècle”, rassemble une centaine d’oeuvres d’art parmi lesquelles des peintures de Kandinsky, Tatlin, Olga Rosanova et Chagall.

“De l’art russe, les gens connaissent les icônes et puis l’avant-garde : Malevitch, Kandinsky, Chagall… Et il semble qu’entre les icônes et Malevitch, il n’y ait rien. Les gens oublient qu’il y a presque cinq siècles d’histoire de la peinture” déplore Olga Sajarova, guide du musée russe.

Deux expositions temporaires seront proposées chaque saison. La première est consacrée à Sergei Diaghilev, célèbre entrepreneur et créateur des Ballets russes.

Diaghilev a travaillé avec les plus grands artistes de son temps, dont Picasso, et a financé la création d’incroyables costumes.

“Diaghilev était un ami proche de Picasso, il était un grand révolutionnaire des productions musicales de son époque, rappelle le directeur du musée José Maria Luna. Il a travaillé avec les meilleurs de cette période, avec le compositeur espagnol Manuel de Falla et Picasso. Il y a plus de liens entre les cultures russe et espagnole que ce que les gens peuvent croire.”

Connue comme station balnéaire, Malaga souhaite devenir un nouveau hub culturel. Une nouvelle fondation du Centre Georges Pompidou de Paris a récemment ouvert.
Peut-être le début d’un nouvel élan touristique.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

"Love is a drug", le virage pop de Markus Feehily