DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Royaume-Uni : avec ou sans l'Union européenne ?


the-network

Royaume-Uni : avec ou sans l'Union européenne ?

*Quel avenir pour les Britanniques, si le Royaume-Uni décidait finalement de quitter le club
européen ? C’est le thème de ce nouveau numéro de The Network*

Imaginons que le Brexit (contraction de ‘British’ et de ‘Exit’) a eu lieu, c’est-à-dire que les Britanniques ont fini par se prononcer en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

En pareil cas, dans quel état se réveilleraient les Britanniques et les Européens ?

Quel serait l’impact sur le commerce, les prix, les politiques, l’emploi et la vie quotidienne des deux côtés de la Manche ?

Londres resterait-il le coeur financier de l’Europe ? Le pays se débrouille plutôt bien sans l’euro, mais l’Union européenne resterait-elle le principal partenaire commercial du Royaume-Uni ?

Qui seraient les gagnants et les perdants du Brexit ? Sans le Royaume-Uni, l’Union européenne serait-elle capable de réformer son marché intérieur et de le rendre plus concurrentiel ?

Débarrassés des Britanniques, les fédéralistes européens pourraient-ils agir en faveur d’une plus grande intégration ?

Séparés, quel serait leur poids pour peser sur les crises mondiales ? D’autres puissances ne seraient-elles pas tentées d’en profiter pour conquérir l’Europe ?

Alors, pour ou contre le Brexit ?
Chris Burns en débat, depuis le Parlement européen de Bruxelles, avec ses trois invités :

David Campbell Bannerman
Ce député européen britannique a quitté le parti europhobe ‘UKIP’ pour rejoindre les rangs des Conservateurs. Il compte parmi les fervents défenseurs du Brexit dont il a énuméré les avantages dans un ouvrage intitulé 'Time to Jump: A Positive Vision of an Independent Britain Outside the EU in an EEA Lite Agreement'.

Adrian Tripp
Il est le PDG des European Business Awards qui récompensent les entreprises européennes les plus en vue.

Jo Leinen
Cet eurodéputé allemand socialiste est membre du Groupe Spinelli qui réunit des politiques, des ONG et des experts favorables à une Europe fédérale.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

the-network

Cuba : entre ouverture économique et progrès démocratique