DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Craintes au Népal face au risque d'épidémies

L’aide internationale a bien du mal à parvenir à ceux qui en ont le plus besoin. Une bonne partie est bloquée sur le seul aéroport international du

Vous lisez:

Craintes au Népal face au risque d'épidémies

Taille du texte Aa Aa

L’aide internationale a bien du mal à parvenir à ceux qui en ont le plus besoin. Une bonne partie est bloquée sur le seul aéroport international du Népal, à Katmandou, les services des douanes étant débordés.

Dans les centres de santé, la campagne de vaccination contre la rougeole a commencé comme annoncé vendredi.

Une campagne d’autant plus nécessaire que l’accumulation des cadavres sous les décombres complique la situation sanitaire.

“Dans cette situation avec peu d’eau courante et des conditions sanitaires difficiles, les populations qui se déplacent, ça favorise, en un sens, l‘émergence d‘épidémies” constate Roderico Ofrin, chef des opérations d’urgence à l’OMS.

Il manque surtout des tentes, des bâches et des produits alimentaires de base. La distribution de l’aide est aussi freinée par le manque de camions, bon nombre de chauffeurs étant rentrés dans leur village d’origine dans l’espoir de retrouver leur famille.
Les morgues sont débordées et le travail d’identification des corps est quasi impossible.

“Il y a tellement d’argent en provenance de l‘étranger. Ont-ils donné tout cet argent pour que l’on garde les corps dans cet état ? Si on ne peut pas tenir un registre des personnes mortes, pourquoi venir ?” s’interroge un homme à la recherche de sa famille portée disparue.

Les autorités procèdent rapidement à la crémation des corps quand personne ne les réclame, afin là aussi d‘éviter l‘émergence d‘épidémies et de ne pas ajouter à la puanteur ambiante.