DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Autre grand perdant des législatives, Nick Clegg démissionne aussi


Royaume-Uni

Autre grand perdant des législatives, Nick Clegg démissionne aussi

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Le chef des libéraux-démocrates, numéro deux du gouvernement sortant a lui aussi annoncé son départ. Nick Clegg l’a fait avec tristesse après le naufrage de son parti, crédité de 8 sièges à la chambre des communes, bien loin des 57 remportés en 2010.

La peur a gagné, le libéralisme a perdu“, a-t-il déclaré.

La déception de Nick Clegg était nette :

Je m’attendais depuis le début à ce que cette élection soit exceptionnellement difficile pour les Libéraux-démocrates, compte tenu des lourdes responsabilités qui nous incombaient au sein du gouvernement dans des circonstances difficiles, mais les résultats ont été infiniment plus dévastateurs et durs que je n’aurais jamais pu l’imaginer. J’en prends bien sûr toute la responsabilité et j’annonce donc que je démissionne en tant que leader du parti libéral-démocrate.”

Il a aussi encouragé son successeur à montrer le chemin d’une Grande-Bretagne plus juste : “il faut arrêter de jouer sur la peur pour assurer la place du Royaume-Uni en Europe. Notre parti reviendra, il gagnera de nouveau, il faudra de la patience, de la résilience, mais nos valeurs perdureront.”

Lui-même a été sauvé in extremis par les électeurs de sa circonscription de Sheffield Hallam. Il y est député depuis 2008, une maigre consolation après avoir été au pouvoir.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le vaisseau cargo Progress s'est désintégré dans l'atmosphère