DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Australie : oui au "Pirate des Caraïbes", non à ses chiens


Australie

Australie : oui au "Pirate des Caraïbes", non à ses chiens

Johnny Depp séjourne depuis le mois dernier en Australie. L’acteur américain participe au tournage du prochain volet de la saga “Pirates des Caraïbes”.
La présence du célèbre acteur ne passe pas inaperçue. Mais c’est surtout la présence à ses côtés de ses deux chiens, Pistol et Boo, deux Yorkshire qui fait débat.
En effet, Johnny Depp a fait entrer à bord de son jet privé, ses deux animaux en toute illégalité, sans en avertir les autorités.
Or, la législation australienne est très stricte concernant l’importation d’animaux de compagnie, afin d‘éviter la propagation de maladies.
Les autorités exigent que les chiens soient immédiatement renvoyés aux Etats-Unis , faute de quoi ils seront euthanasiés.

La réglementation australienne en matière d’importation d’animaux

Pour entrer en Australie en compagnie d’un chat ou d’un chien, il faut d’abord déposer un dossier auprès du service australien de quarantaine et d’inspection afin d’obtenir un “permis d’importation”.

En arrivant sur le sol australien, l’animal doit systématiquement être placé en quarantaine dans un centre spécialisé pour une durée de dix jours minimum.

>> Plus d’infos sur la page du ministère australien de l’Agriculture (version anglaise uniquement).

>> Voir également la page Conseils aux voyageurs sur le site du ministère français des Affaires étrangères

Le cas de Pistol et Boo

Johnny Depp aurait très bien pu passer à travers les mailles du filet.
Mais voilà : ses deux chiens ont été photographiés dans un salon de toilettage pour animaux.

Les autorités ont ainsi eu “la puce à l’oreille”. Et se sont alors aperçues que les deux chiens n’avaient pas été déclarés à la douane.

“Ce n’est pas parce qu’il est Johnny Depp qu’il peut se soustraire à la loi”. Le ministre de l’agriculture Barnaby Joyce est intraitable, et il l’a fait savoir ce jeudi. “Il est temps que Pistol et Boo foutent le camp et rentrent aux Etats-Unis. (Leur propriétaire Johnny Depp) peut les renvoyer ou nous serons contraints de les euthanasier”.

Apparemment, dans l’entourage de l’acteur, on s’apprête à renvoyer les chiens aux Etats-Unis…

Cascade de réactions

Cette affaire suscite de très nombreuses réactions.
Une pétition a été lancée sur internet pour sauver la vie des deux Yorkshires en invoquant la clémence du ministre Barnaby Joyce. Des milliers de signatures ont été récoltées en quelques heures.

Sur les réseaux sociaux, les commentaires vont bon train (voir #WarOnTerrier)

Parmi les nombreux tweets, on retiendra celui-là :

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Accident minier en Colombie : 17 mineurs pris au piège