DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Vatican signe son premier accord avec "l'État de Palestine"


monde

Le Vatican signe son premier accord avec "l'État de Palestine"

Le pape François doit recevoir dimanche Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne qui assistera à la messe de canonisation de deux religieuses d’origine palestinienne.

Cet accord négocié depuis 15 ans porte sur les activités de l‘Église catholique dans les territoires palestiniens et il reconnaît pour la première fois formellement l’existence d’un État de Palestine.

Pour les Palestiniens, cet accord équivaut à “une reconnaissance de facto” de leur Etat comme l’explique leur représentante, Hanane Ashrawi. Cette dernière parle “d’un développement très positif, sur le plan politique et moral, mais aussi en terme humain et juridique qui prépare une nouvelle ère où l’ensemble du monde verra la Palestine comme un État”, selon elle.

Le porte-parole du Vatican, Federico Lombardi a tenu à rappeler que le Saint-Siège reconnaît l‘État de Palestine comme un État observateur, non membre de l’ONU depuis 2012, soit le même statut que le Saint-Siège aux Nations Unies.

Pour Israël, en revanche, “un tel accord ne fait pas avancer le processus de paix et éloigne la direction palestinienne de la table des négociations bilatérales”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Bras de fer entre Londres et Bruxelles sur le nouveau plan européen pour l'immigration