DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Speed : Lorenzo gagne le Grand Prix de France

Bruno Sousa : “Bienvenue dans Speed. Jorge Lorenzo vient d’ajouter son nom à une courte liste de légendes – Mick Doohan et Giacomo Agostini – en

Vous lisez:

Speed : Lorenzo gagne le Grand Prix de France

Taille du texte Aa Aa

Bruno Sousa : “Bienvenue dans Speed. Jorge Lorenzo vient d’ajouter son nom à une courte liste de légendes – Mick Doohan et Giacomo Agostini – en gagnant pour la quatrième fois le Grand Prix de France dans la catégorie reine de la moto. Comme il y a deux semaines, à Jerez de la Frontera, l’Espagnol a fait la course en tête pratiquement de bout en bout et n’a jamais été inquiété”.

Jorge Lorenzo, qui vient de fêter ses 28 ans, signe le 65e succès de sa carrière et le 35e en moto GP. Troisième sur la grille de départ, il prend les commandes de la course dès le premier virage alors que l’auteur de la pole position, Marc Marquez, vire trop large.

L’Italien Valentino Rossi, qui ne s‘élance qu’en septième position, grimpe rapidement au deuxième rang aux dépens de son compatriote Andrea Dovizioso. Il reste ainsi en tête du championnat du monde, mais ne devance plus que de 15 points son coéquipier chez Yamaha, Jorge Lorenzo.

Avec son numéro 93, et malgré une fracture du petit doigt de la main gauche, le double tenant du titre, Marc Marquez, termine quatrième à l’issue d’une belle bagarre avec Andrea Iannone.

Tout ce beau monde se retrouvera dans deux semaines sur le circuit du Mugello pour la sixième manche de la saison, le Grand Prix d’Italie.

Retour douloureux pour Pedrosa

Bruno Sousa : “Après sa sixième place lors de la course d’ouverture de la saison, au Qatar, Dani Pedrosa avait annoncé qu’il devait faire une pause pour se faire opérer du bras droit. Il a donc raté trois Grands Prix avant de faire son retour au Mans ce week-end. Mais il aura encore besoin de temps avant de revenir au top de sa forme”.

Un syndrome des loges à l’avant-bras : voilà ce qui a obligé Dani Pedrosa à subir une intervention chirurgicale le 3 avril dernier. Un mois et demi plus tard, le petit Espagnol chute dès le deuxième tour du Grand Prix de France qu’il termine finalement en seizième position.

Le “Poulidor” de la moto GP, jamais sacré mais trois fois deuxième et trois fois troisième du classement, espère rapidement revenir aux avant-postes à défaut de pouvoir se mêler à la lutte pour le titre.

Dani Pedrosa : “Je ne suis pas encore à 100 % de mes moyens bien sûr et vous savez bien que c’est important d‘être en forme pour être en mesure de gagner des courses. Mais ma condition physique s’améliore progressivement et me permet déjà d‘évoluer à un bon niveau. Il faudra encore plusieurs courses pour voir où j’en suis exactement”.

Le Mans, terre de conquête pour le “Roi Ago”

Bruno Sousa : “Construit en 1967, le circuit Bugatti du Mans est rapidement devenu une étape incontournable dans l’univers des sports mécaniques. Il y a tout juste 45 ans, la vie était bien différente en Europe, mais le Grand Prix de France permettait déjà aux motards de se rassembler pour partager leur passion.”

Nous sommes le 17 mai 1970 et la deuxième manche du championnat du monde se déroule dans la Sarthe. Les motards affluent de la France entière pour avoir la chance d’observer de plus près un champion d’exception, Giacomo Agostini.

Auteur de la pole position et du tour le plus rapide en course, l’Italien s’adjuge l‘épreuve avec une avance de 48 secondes sur l’Australien Ginger Molloy et de plus d’une minute sur son compatriote Alberto Pagani.

Au total, le “Roi Ago” remportera quatre fois le Grand Prix de France en 500 cm3 et décrochera 15 titres de champion du monde, toutes catégories confondues.

Luhti et Fenati l’emportent en moto 2 et moto 3

Bruno Sousa : “Il n’y a pas que les grosses cylindrées qui ont pu en découdre au Mans, de jeunes pilotes ont aussi eu l’occasion de faire admirer leur pointe de vitesse. Speed touche à sa fin et on se quitte avec les images des succès de Thomas Luthi en moto 2 et de Romano Fenati en moto 3. Rendez-vous la semaine prochaine”.