DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fusillade au Texas : la guerre totale des gangs a-t-elle commencé ?

Vous lisez:

Fusillade au Texas : la guerre totale des gangs a-t-elle commencé ?

Taille du texte Aa Aa

La fusillade entre deux gangs de motards qui a eu lieu dimanche dernier à Waco, au Texas, et qui a laissé neuf morts et 18 blessés, ne semble pas être juste une bagarre qui aurait mal tourné. Les experts américains craignent que l’incident ne soit le début d’une guerre totale entre les bandes de crime organisé, ayant le potentiel de devenir mondiale.

Le carnage à Waco avait tous les symptômes d’une guerre par procuration. Il a opposé les Bandidos (Les Bandits) contre les Cossacks (Les Cosaques). Ces derniers sont soutenus par le gang appelé Hells Angels (Les Anges des enfers), l’ennemi juré des Bandidos possédant des ramifications en Europe, au Canada et en Australie.

La vraie guerre sera probablement menée entre ces deux organisations. Le contrôle du Texas pourrait être leur objectif immédiat, mais d’autres champs de batailles peuvent également émerger.

Voici tout ce que vous devez savoir au sujet de ce conflit.

Quels sont les principaux gangs de motards ?

La fusillade à Waco a été le dernier affrontement dans une longue histoire de rivalité. Les Bandidos sont généralement considérés comme le deuxième plus grand gang de motards du monde, derrière les Hells Angels comptant pas moins de 2500 membres dans 13 pays, selon les autorités américaines.

Le groupe Hells Angels a été fondé en 1948 en Californie et se compose de plus de 400 branches dans 50 pays, selon les données de l’organisation. D’autres gangs sont les Outlaws, les Pagans, les Warlocks et les Mongols.

Les Bandidos ont commencé leur activité en 1966 au Texas, presque 20 ans après les Hells Angels, mais les deux gangs sont vite devenus rivaux. Baptisés en honneur des bandits mexicains qui refusaient de vivre selon d’autres règles que les leurs, les Bandidos ont commencé à recruter leurs premiers membres dans des bars de motards dans de différentes villes texanes.

Selon les universitaires qui étudient ces groupes et les procureurs qui les poursuivent en justice, en élargissant leurs rangs, les deux gangs sont passés du stade des clubs de contre-culture à celui des groupes du crime organisé.

Quelles sont les origines des gangs de motards ?

Les gangs de motards ont pris racine aux Etats-Unis après la Seconde Guerre mondiale quand des milliers de jeunes hommes démobilisés, souvent traumatisés par la guerre, sont retournés dans un pays qu’ils ne reconnaissaient pas. Nombre d’entre eux l’ont rejeté. «Les anciens combattants ont utilisé leur indemnité de départ pour acheter des motos et faire la fête dans les bars», écrit James Quinn, professeur à l’Université de North Texas qui a étudié les gangs de motards.

“Amateurs de sensations fortes, certains des anciens combattants étaient attirés par un mode de vie centré autour des motos”, dit J.Quinn. “Les activités classiques ne leur offrant aucune alternative acceptable, ces hommes se sont retrouvés menacés de perdre leur identité, leur compagnie et leur sécurité alors que leur engagement militaire prenait fin.”

“Ils se font appeler les Hells Angels”, disait un article publié en 1965 et cité dans le livre de Hunter Thompson consacré au groupe. “Ils roulent, violent et font des raids, telle une cavalerie de maraudeurs, en se vantant qu’aucune force de police ne peut briser leur fraternité criminelle de motards.”

Quelle est leur principale activité ?

« Les motards ne possèdent peut-être pas de haut niveau d’études mais ils sont experts en violence et en intimidation », dit Jay Dobyns, un ancien agent spécial et auteur de “ No Angel. My Harrowing Undercover Journey to the Inner Circle of the Hells Angels “.

De nombreux services de police et de renseignement internationaux soutiennent que les membres de gangs sont responsables de crimes violents, commis à travers le trafic de drogue, le trafic de biens volés ou le racket. Ils sont également impliqués dans l’industrie de la prostitution.

Les membres de gangs ont constamment affirmé qu’ils n’étaient qu’un groupe de passionnés de moto rassemblés pour rouler ensemble, pour organiser des événements tels que les trajets routiers de groupe, des soirées et des rassemblements de motards, et qu’aucun crime n’était de responsabilité des personnes qui les rejoignaient.

Mais de nombreux motards, en particulier les membres de Hells Angels, ont été accusés de crimes et condamnés dans de plusieurs pays d’accueil. Le département américain de la Justice considère ce dernier comme un groupe de crime organisé.

La fusillade de Waco a-t-elle surpris les autorités ?

Probablement non. Les autorités responsables de l’application de la loi au Texas avait mis en garde il y a des semaines contre l’animosité grandissante entre les gangs de motards rivaux. Dans une note datée du 1er mai, le département de la Sécurité publique du Texas a informé les autorités sur l’augmentation de la violence entre les Bandidos et les Cossaks, a rapporté la station de télévision de Dallas WFAA.

Le shérif du comté a déclaré que les neuf personnes tuées dans les échauffourées de dimanche faisaient partie de ces deux groupes. Selon le journal du Centre d’information du département de la Sécurité publique, la tension pourrait provenir du fait que les Cossaks refusent de payer des cotisations aux Bandidos pour le droit de fonctionner au Texas et de porter sur leurs blousons un écusson déclarant le Texas comme leur territoire, sans autorisation du groupe rival.

«Traditionnellement, les Bandidos sont le club de moto dominant au Texas, et aucun autre club n’est autorisé à porter les insignes du Texas sans leur consentement», a rapporté le journal.