DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

139 fosses et 28 camps de trafics d'êtres humains découverts en Malaisie


Malaisie

139 fosses et 28 camps de trafics d'êtres humains découverts en Malaisie

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Depuis le début de la crise régionale des migrants en Asie du Sud-Est, 3 700 Rohingyas et réfugiés du Bangladesh ont finalement été recueillis par cinq pays la semaine dernière.

Ces migrants-là ont été sauvés, mais d’autres n’ont pas eu cette chance.

Pour la première fois, la Malaisie a fait savoir qu’elle avait mis à jour, sur son territoire, 139 fosses susceptibles de renfermer les dépouilles de migrants de Birmanie et du Bangladesh.

Elle a aussi découvert 28 camps servant au trafic d‘êtres humains. Ces tombes et ces camps se trouvent dans une région reculée et difficile d’accès de la Malaisie, à la frontière avec la Thaïlande.
Le plus grand des camps pouvait compter jusqu‘à 300 migrants.

Ces découvertes renforcent la tragédie que représentent les trafics d‘êtres humains, tout comme l’histoire d’Hussein, jeune Rohingya de 12 ans :

Je suis né en Birmanie, mais ils ne veulent pas de moi. J’ai essayé d’aller en Thaïlande ou en Malaisie, mais je ne peux aller nulle part, car ils ne veulent pas de moi“.

Après avoir passé un mois en mer, Hussein a finalement trouvé refuge en Indonésie, près de Langsa, dans le nord de l‘île de Sumatra.

Il voyageait seul, convaincu qu’il pourrait aider sa famille en allant dans un pays où il peut travailler. Car en tant que Rohingya, il n’avait aucun avenir en Birmanie…

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Hommage aux victimes du musée juif de Bruxelles