DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Népal, un mois après le séisme


Népal

Le Népal, un mois après le séisme

Il y a un mois, jour pour jour, la terre tremblait au Népal. Ce très violent séisme a coûté la vie à plus de 8600 personnes.

Un semblant de normalité a repris dans la capitale Katmandou. Mais cela n’empêche de dizaines de milliers de Népalais de vivre dans des abris de fortune, de nombreux bâtiments ayant été détruits.

“On vit toujours sous des bâches, dit Maya Devi, qui vend des fleurs dans les rues de Katmandou. On n’a même pas de vraies tentes comme celles distribuées par le gouvernement. On a toujours peur que ça recommence. On ne sait pas combien de temps tout cela va durer”.

Une grande solidarité s’est exprimée lors du séisme, mais les promesses de dons sont loin d‘être tenues. L’ONU dit ainsi n’avoir reçu qu’un cinquième de l’aide nécessaire à la reconstruction du pays.

“Avant, on se plaignait de ce à quoi ressemblait notre classe, mais maintenant, on la regrette, notre classe, reconnaît Dollma Tshering, jeune écolière. Je ferai n’importe qui pour reprendre l‘école, parce que ça me manque ! Mes devoirs me manquent, mes professeurs me manquent, tout ce que j’apprenais à l‘école, ça me manque…”

Ce qui inquiètent de nombreux habitants, ce sont les glissements de terrain enregistrés ces derniers jours, conséquences du séisme du 25 avril. Ce qui ralentit la distribution de l’aide.

Autre problème : l’arrivée de la mousson, qui risque aussi d’entraver la reconstruction du pays.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Migrants : 139 tombes mises au jour en Malaisie