DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Régionales partielles en Italie : un scrutin test pour Matteo Renzi


Italie

Régionales partielles en Italie : un scrutin test pour Matteo Renzi

Des élections régionales et municipales partielles se tiennent aujourd’hui en Italie. Ce scrutin à valeur de test pour le Parti Démocrate de Matteo Renzi, au pouvoir depuis un peu plus d’un an.

On vote dans 742 municipalités à travers le pays, et dans sept régions sur vingt : la Vénétie, la Ligurie, la Toscane, l’Ombrie, les Marches, la Campanie et les Pouilles. Cinq sur les septs sont, à l’heure actuelle, gouvernées par la gauche.

Le Part Démocrate de Matteo Renzi craint de perdre une région, la Ligurie où son aile gauche présente un candidat dissident. Le Premier ministre tente d’ores et déjà de désamorcer toute polémique et affirme à qui veut l’entendre que ce scrutin n’est pas un test pour le gouvernement.

Pour Silvio Berlusconi, le dinosaure de la politique italienne, il sonne comme celui de la dernière chance. Sa formation, Forza Italia, est en pleine déliquescence.

Une commission parlementaire italienne anti-mafia a rendu publics vendredi les noms de 17 candidats qu’elle estime “imprésentables” en raison de leurs problèmes avec la justice. Dans cette liste qui n’a aucune valeur juridique figure le candidat du Parti Démocrate au poste de gouverneur de Campanie, fief de l’organisation mafieuse N’dranghetta.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Meetings électoraux à huit jours des législatives en Turquie