DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le prix nobel de médecine de 2001, taxé de sexiste, démissionne

Vous lisez:

Le prix nobel de médecine de 2001, taxé de sexiste, démissionne

Taille du texte Aa Aa

Timothy Hunt démissionne ce mercredi 10 juin après avoir tenu des propos sexistes sur les scientifiques femmes. Ces déclarations avaient provoqué l’indignation générale.

Taxé de “sexiste”, Timothy Hunt, prix Nobel de médecine en 2001, démissionne de son poste de professeur des sciences de la vie à l’Université College Longon (UCL).

«Trois choses se passent quand elles [les femmes] sont dans les labos : vous tombez amoureux d’elles, elles tombent amoureuses de vous, et quand vous les critiquez, elles pleurent», a-t-il déclaré ce mardi 9 juin lors d’une conférence en Corée du Sud.

Les déclarations du professeur de 72 ans n’ont pas été cautionnées par l’UCL. Dans un communiqué de presse l’Université annonce que “Sir Tim Hunt a démissionné aujourd’hui (mercredi) de son poste de professeur honoraire à la faculté des sciences de la vie d’UCL après ses commentaires sur les femmes”.

Il a également été renié par la Royal Society, une institution britnnique de sciences, dont il faisait partie, comme l’indique son communiqué de presse publié ce mardi. L’institution déclare vouloir “se distancier” des propos tenus par ce dernier.

Timothy Hunt avait reçu le prix Nobel de médecine en 2001, aux côtés du Britannique Paul Nurse et de l’Américain Leland Hartwell pour leurs découvertes en matière de recherche cellulaire.