DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Christopher Lee, l'acteur qui a "vampirisé" les spectateurs du monde entier

Vous lisez:

Christopher Lee, l'acteur qui a "vampirisé" les spectateurs du monde entier

Taille du texte Aa Aa

Christopher Lee, précise la presse britannique, est décédé dimanche dernier, tôt le matin, à l’hôpital de Chelsea et Westminster, dans le sud-ouest de Londres. A 93 ans, il souffrait de graves problèmes respiratoires. Ce londonien de souche, acteur légendaire, a rendu son dernier souffle après une très longue et prolifique carrière. Il a joué dans pas moins de 225 films, dans de nombreux téléfilms, il était également producteur et même chanteur (avec sa voix grave si particulière). Le comédien a été révélé en 1958 grâce à son inoubliable rôle du comte Dracula. Ces dernières années, à plus de 80 ans, il a maintenu sa grande popularité en jouant dans la saga de la Guerre des Etoiles et la trilogie du Seigneur des Anneaux.

Christopher Lee est devenu Sir Christopher Frank Carrandini Lee en 2009, anobli par la reine d’Angleterre. Bien que fils d’un lieutenant-colonel de l’infanterie royale et d’une comtesse issue d’une des plus anciennes familles italiennes, il avait connu une jeunesse difficile. Sa mère, séparée et ruinée, lui avait demandé de stopper ses études pour gagner sa vie. Après avoir exercé des dizaines de petits boulots, il tentera d’intégrer la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale mais en vain à cause d’un problème à l’oeil. Il entrera alors dans les services de renseignements avec un vrai atout : il parlait déjà plusieurs langues dont l’italien, le français, l’allemand…

En revanche, pour faire du cinéma, Christopher Lee a quelques “handicaps”, il est jugé trop grand (1,92 mètres) et son air trop sévère ne plaît pas. Puisque c’est comme ça, il se fera une joie d’interpréter des personnages tous plus inquiétants les uns que les autres. Ses débuts, en 1948, sont peu remarqués mais, dix ans plus tard, son incarnation du terrifiant comte Dracula dans le film “Le Cauchemar de Dracula” va le propulser à l’avant-scène. Il fait frissonner de peur et de plaisir les spectateurs du monde entier. Et en plus, il a eu sa revanche car sa grande taille a retenu l’attention pour décrocher le rôle.

Dans les années 1950 et 1960, les réalisateurs exploitent le filon. Christopher Lee multiplie les apparitions dans les thrillers et les films d’horreur. Il joue également dans plusieurs longs-métrages d’aventure comme “Capitaine sans peur” de Raoul Walsh et se spécialise dans les seconds rôles pour la télévision britannique. Sans oublier son personnage fétiche de Dracula, qu’il interprétera une dizaine de fois. Parfois lassé de tous ces méchants, l’acteur entre aussi, par trois fois, dans la peau de son célèbre compatriote, le détective Sherlock Holmes. Cousin par alliance de Ian Fleming, l’auteur des aventures de l’agent secret James Bond, Christopher Lee ne pourra pas faire autrement que de jouer dans un épisode de la série adaptée au cinéma, “L’Homme au pistolet d’or” avec Roger Moore, en 1974.

Déclaration de Roger Moore : “C’est terrible de perdre un vieil ami, Christopher Lee était l’un de mes plus anciens. Nous nous sommes rencontrés pour la première fois en 1948”

Pour terminer sa carrière en beauté, l’acteur, même âgé, entrera dans la légende de Star Wars en devenant le comte Dooku dans les deuxième et troisième opus. Puis il se distinguera dans le rôle de Saroumane dans la trilogie du Seigneur des Anneaux. Il a été nommé plusieurs fois aux Oscars, a été récompensé pour l’ensemble de sa brillante carrière par l’Académie britannique des arts audiovisuels et a été fait chevalier des Arts et des Lettres en France. Christopher Lee peut maintenant se reposer : se faire aimer du grand public en interprétant souvent des “affreux”, c’est une performance qu’il faut saluer…pour l‘éternité !