DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Mexique et l'Union européenne veulent renforcer leur accord d'association


Le bureau de Bruxelles

Le Mexique et l'Union européenne veulent renforcer leur accord d'association

Moderniser et élargir l’accord d’association avec le Mexique, c’est la volonté affichée par l’Union européenne. Elle souhaite même pouvoir échanger avec le pays les données sur les passagers aériens. Mais impossible pour l’instant d’avancer sur ce point précis, comme l’a expliqué le Président de la Commission.

“ On ne peut pas finaliser un accord sur les données des passagers avec le Mexique ni avec aucun autre pays jusqu‘à ce que la Cour de justice de l’Union européenne se soit prononcée sur le projet d’accord avec le Canada “, a rappelé Jean-Claude Juncker. La question des libertés individuelles a en effet été soulevée et la justice européenne devra dire si la transmission de ces données respecte le droit européen.

Interrogé par ailleurs sur le respect des droits de l’Homme dans un pays où la violence et la corruption sont endémiques, le président mexicain Enrique Peña Nieto a promis de faire plus :

“ C’est un sujet prioritaire, hautement prioritaire. Et nous avons pris un engagement formel pour que dans notre accord avec l’Union européenne, ce soit un sujet qui engage des efforts de la part du gouvernement pour continuer à travailler sur la protection et la défense des droits de l’Homme. “

Il y a deux jours, alors que débutait le sommet Union européenne-Amérique latine-Caraïbes, une centaine de Mexicains avaient manifesté aux cris d’assassin, rappelant l’enlèvement et la disparition de 43 étudiants dans le sud du Mexique en septembre dernier avec la complicité de policiers locaux, compromis avec le crime organisé.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Amérique latine-Caraïbes : l'Europe annonce de nouvelles aides