DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une troisième "Flotte de la Liberté" s'apprête à tenter de rejoindre Gaza


Gaza

Une troisième "Flotte de la Liberté" s'apprête à tenter de rejoindre Gaza

Au moins trois navires sont mobilisés pour transporter des médicaments, du matériel médical, ou encore des panneaux solaires. Une cinquantaine de personnes embarqueront, dont Basel Ghattas, membre du parlement israélien. “Tous les partis israéliens de droite ont fait preuve d’agressivité envers nous. C’est la preuve que cette initiative met la question de Gaza et de son blocus, qui fait souffrir beaucoup de gens, en une de l’actualité en Israël. J’espère que ce sera la même chose en Europe et un peu partout à travers le monde.”
“Il est très important d’utiliser une résistance non-violente pour qu’ils n’aient aucune raison d’utiliser la force contre nous. S’ils font preuve de violence, ou s’ils nous arrêtent dans les eaux internationales, ils enfreignent la loi, pas nous”, estime
Charlie Andreasson, capitaine du Marianne, un bateau venu du Suède.

“Les organisateurs préfèrent ne pas donner la date et le lieu exact du départ de la troisième flotte de la liberté. Ils craignent qu’Israël fasse pression sur les gouvernements européens pour empêcher leurs bateaux d’aller vers Gaza. Israël considère que ces militants combattent l‘État hébreu et qu’ils veulent en donner une mauvaise image. Les organisateurs rétorquent que l’objectif de cette flotte est de mettre un terme au blocus de la bande de Gaza de manière pacifique, et de relancer les échanges commerciaux pour aider la population palestinienne”, conclut notre envoyé spécial Aissa Boukanoun.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Israël juge le rapport "partial" sur Gaza, le Hamas salue les conclusions