DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Usa: former les policiers

Dans un climat d’extrême tension, certains département de police aux Etats-Unis prennent des initiatives, pour tenter de préserver la paix sociale

Vous lisez:

Usa: former les policiers

Taille du texte Aa Aa

Dans un climat d’extrême tension, certains département de police aux Etats-Unis prennent des initiatives, pour tenter de préserver la paix sociale. C’est le cas de la police de Las Vegas. Une ville qui détient des records de bavures policières ayant menées à la mort de suspects. Ici les policiers sont donc désormais entraînés.

Le but: éviter les scénarios-catastrophe de Fergusson, Baltimore, ou encore Los Angeles. Plusieurs Etats sont en proie à des émeutes ou des manifestations de populations en colère contre les violences policières, une utilisation excessive de la force, et parfois des drames qui pourraient être évités.

Capitaine Matt McCarthy, Las Vegas Metro Police Department:
“Pouvez-vous tirer”, probablement “oui”, si cela respecte les règles. Mais on pourrait vous poser une deuxième question : “devez-vous tirer”“

A Las Vegas, tout est parti en 2011 de l’affaire Stanley Gibson, un vétéran de la guerre, mentalement malade et non armé. Une série de disfonctionnements avait amené à ce qu’un policier finisse par l’abattre. Larry Krantz avait été témoin de la scène :

“Les policiers ne cessaient de répéter: “sortez les mains en l’air”. Mais le gars était mort de peur… Ils auraient pu avoir plus de patience, à mon avis”.

Les policiers apprennent donc à juger les situations, à prendre du recul. Depuis le record de 2010 avec 25 fusillades impliquant des policiers de ce département, ce nombre est tombé à 13 en 2013 et 16 l’an dernier. Les critiques disent que ce n’est pas suffisant, mais admettent que c’est un début.

William Sousa, Centre for Crime and Justice Policy, University of Nevada, Las Vegas:

“Ce que nous observons à Las Vegas, est similaire à ce que nous avons vu dans d’autres départements de police: les politiques menées font une différence dans la baisse des fusillades avec implication de policiers, les formations font une différence aussi.”

Désormais, en pleine controverse, des voix s‘élèvent pour que cette expérience soit étendue à d’autres départements de police, dans tout le pays.