DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Paris dans les starting blocks pour les JO de 2024


monde

Paris dans les starting blocks pour les JO de 2024

Paris s’est officiellement déclarée mardi candidate à l’organisation des Jeux olympiques de 2024, lançant deux années de compétition avant la désignation de la ville hôte. C’est la quatrième fois, après 1992, 2008 et 2012, tous des échecs, que la capitale française est candidate.

“En se déclarant candidate pour l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de 2024, Paris va au-devant de son avenir tout en étant fidèle à son Histoire”, a déclaré la maire de Paris lors d’une conférence de presse. “Un siècle après les Jeux olympiques de 1924, c’est une nouvelle aventure collective qu’il s’agit d‘écrire ensemble”, a ajouté Anne Hidalgo, qui a insisté sur la “sobriété financière et écologique” de la candidature parisienne.

“L’Etat mettra tout en oeuvre pour accompagner le mouvement sportif”, a assuré le président François Hollande. “Cette candidature sera celle de la mobilisation de notre pays”, a-t-il poursuivi dans un communiqué. “Vouloir les Jeux, c’est vouloir partager un grand événement. C’est le réaliser ensemble.” De son côté, le Premier ministre Manuel Valls a tweeté: “Ensemble, faisons de Paris la capitale mondiale du sport et de ses valeurs. Tous avec le mouvement sportif pour les JO #Paris2024 !”

Paris aura fort à faire face à une concurrence partiellement connue : Rome, Hambourg et Boston devraient être candidates, et d’autres ont le temps de se déclarer puisque la signature du premier document officiel aura lieu le 15 septembre.

Dix ans après l'échec des JO de 2012

Dix ans après l‘échec de la candidature aux Jeux 2012, qui avait vu Londres devancer Paris alors que la capitale française abordait l‘échéance en favorite, les autorités de la Ville veulent mettre toutes les chances de leur côté.

Le rapport remis en février par Bernard Lapasset, président du Comité français du sport international, et Denis Masseglia, président du Comité national olympique et sportif français, prévoit que sur 6,2 milliards d’euros de budget, trois quarts viendraient du CIO ou du privé et le public financerait des infrastructures.

La candidature doit maintenant passer par plusieurs étapes formelles dont les principales seront la signature du document de “procédure d’acceptation des candidatures”, le 15 septembre, l’envoi du dossier aux villes retenues en mai 2016 et le vote du CIO à l‘été 2017.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les armes en Amérique après Charleston, comme dans un mauvais western